Quel est le bon âge pour parler de la mort à son enfant ? De quelle façon ?

Logo-fb_2
754 pts
Actuellement 3 réponses
trier par

Voici comment les mamans ont répondu à cette question sur la page Facebook Les Ptits Mwana :

  • Je pense que j'attendrai qu'elle m'en parle ou qu'un tel moment est à vivre. C'est pas un sujet que j'aurais envie de lancer comme ça pour le fun.

  • Je l'ai déjà évoqué (mon fils à 3,5 ans) en parlant de mon papa. J'ai expliqué simplement avec mes croyances. J'ai aussi utilisé le mot "mort" car je n'aime pas les euphémismes à la con et les trucs du genre "dormir pour toujours" parce que bonjour laflippe après pour ton gamin dès que tu lui dis d'aller dormir   Je crois que ça ne vaut pas le coup de l'évoquer tant qu'il n'y a pas de raison de le faire donc si les parents ou l'enfant ne sont pas touché par un deuil, aucune raison d'en parler (à mon sens)

  • Ici on a dû en parler tôt... la gm du papa est décédée quand elle avait 2 ans. Elle la voyait toute les semaines. Elle a compris le mot mort et on lui a dit qu elle etait partie au ciel... La conjointe de mon gp est décédée quelques mois plus tard elle m'a directement parlé des étoiles. Elle a leur photo au milieu de ses jouets et il arrive qu'elle leur parle.

  • Aucune idée. On verra quand ça nous tombera dessus je pense.

  • Il avait quatre ans et demi lorsque sa petite soeur attendue comme le messie est décédée à la naissance... donc le "concept" de la mort, comme vous le dites de façon assez curieuse, d'ailleurs ;0), il se l'est pris violemment en pleine figure. De façon très factuelle et pas très conceptuelle! A ce jour (2 ans plus tard) je regrette encore qu'il ait dû affronter des choses si dures si petit.

  • Moi j'avais acheté un poisson rouge, il a fait 3 semaines et il est mort du coup on a fait un enterement toilettes pour quil retourne au cimetiere de la mer! Elle avait 4 ans et du coup elle a compris de suite

  • Mon fils a 3 ans et dernièrement il m a demandé où était mon père. Dur dur de lui faire comprendre que lorsque quelqu'un meurt on ne peut plus le voir! L image du papi au ciel l'a embrouillé :" moi aussi je peux voler dans le ciel avec lui?!" Il y a plein de livres sur comment expliquer la mort aux enfants mais à ma connaissance ça ne concerne que les personnes qu'ils ont connues pas celles disparues avant leur naissance.

  • J'ai déjà eu à expliquer la mort à notre fille alors qu'elle n'avait pas encore 2 ans... il y a eu tout d'abord le grand père de mon mari... je lui ai dit "tu sais on ne verra plus pépère Gaston car il est mort et il est au ciel... il nous protège aussi!" Et elle m'a répondu "ce n'est pas grave maman car lui il nous voit et nous entend! il sait qu'on l'aime toujours!!!" J'ai été pleurer tellement j'étais émue. 
    À noël elle nous a dit "papa maman regardez Pépère aide le père noël pour les cadeaux... il sait ce que je veux et il va le dire...!!!" on s'est regardé avec mon mari et on s'est dit que c'était la plus belle facon de parler de la mort. Du coup quand son lapin est mort, elle a pleuré un bon coup et m'a dit "de toutes facons il est toujours là à me regarder et lui aussi il va aller aider le père noël..." lol... pour mon fils on n'a pas eu l'occasion encore d'en parler... et tant mieux... mais on dira la même chose...

  • J'ai pris un joli livre à la bibliothèque qui s'appelle "Petite plume". En le feuilletant rapidement je n'avais pas vu le passage où la grand-mère tombe malade et décède... Du coup l'explication s'est imposée d'elle même avec des propos tout simples. La naissance, la vie, la mort, l'absence. Ma fille a 2 ans et demi je ne suis pas sûre qu'elle intègre tout à fait l'idée mais avec cette petite préparation inattendue ce sera peut-être moins dur le jour où on sera confronté au décès d'un proche.

  • Mon fils, 5 ans, me questionne beaucoup ces derniers temps sur la mort. Son arrière grand-père est décédé il y a 1 an, et je pense que c'est lié... Il me demande quand est-ce qu'on meurt, si on revient un jour. Je sais que ça le travaille énormément! Il me dit même qu'il ne veut pas mourir, même lorsqu'il sera vieux... J'essaie de lui expliquer les choses, sans tabous... Que la mort fait partie du cycle de la vie... Mais ce n'est pas évident. Pour lui, il est inconcevable de ne plus exister.

  • Ma fille aînée (16ans) a été confrontée très tôt à la mort. J'ai été en attente de transplantation cardiaque quand elle avait 6 ans , je lui ai toujours tout expliqué et ne lui ai jamais menti sur tout ça. Pendant 3 années elle m'a vu me dégradée sous oxygène. Quand le jour J est arrivé elle m'a accompagnée jusque devant les portes du bloc opératoire elle m'a demandé de lui dessiner un coeur avec écrit "maman qui t'aime" elle voulait le garder et ne jamais l'effacer si je ne devais pas revenir.... Elle m'a demandé si je reviendrais près d'elle ou si j'allais aller au ciel, je lui ai dit que je ferai tout pour revenir et que si jamais ça devait mal se passer elle devait savoir que ce n'est pas ce que je voulais et que c'est parce que je n'avais rien su faire. Mais qu'elle devait aussi savoir que je serais tjs là parce elle est une partie de moi et que je vivrais toujours en elle. Je ne saurais jamais ce qu'elle a pensé dans sa petite tête de fillette de 9 ans, depuis je lui répète à chaque instant que c'est elle qui m'a aidé à être là c'est grâce à elle si depuis 7 ans maintenant je vis toujours. Je pense qu'il faut dire la vérité et ne rien cacher, essayer juste de rendre la mort plus jolie mais dans le fond avec mon expérience les enfants sont très forts et ils peuvent comprendre énormément de choses.

Logo-fb_2
754 pts
1 personne trouve cette réponse interessante
Trouvez-vous cette réponse interessante ? oui | non

Mon père est décédé pendant que j'étais enceinte, Enola, ma fille, ne connaîtra donc jamais son grand-père.

Lorsqu'elle me posera des questions, car j'imagine cela inévitable, je lui parlerais de lui et lui dirait qu'il est mort, le mot ne doit pas faire peur et je pense que peu de personnes l'utilise avec des enfants car il fait peur, mal et il ramène des souvenirs, mais pour moi, je pense que c'est le mot juste et non pas " il est au ciel" ou autre.

Ce mot, il ne me fait pas peur, je tiens à ce qu'il ne lui fasse pas peur, qu'elle sache que tout être vivant disparaît à un moment donné et de façons différentes. 

Car un jour ou l'autre ele sera confronté à une mort, puis à la sienne.

Evidemment, j'essaierais d'y mettre les mots doux en fonction de son âge, c'est un sujet triste, mais bien réel.

 

76_ans_mamie_mariage_gilles_134_-_copie_-_copie
88 pts
1 personne trouve cette réponse interessante
Trouvez-vous cette réponse interessante ? oui | non
  • Thomas Mon père est également décédé 11 mois avant la naissance de mon fils. Il me pose parfois la question (c'est le seul de ses grands-parents qui est décédé). Mais je ne lui dit pas encore qu'il est mort, non pas que j'ai peur du mot mais simplement que je ne sais pas expliquer ce que c'est que d'être mort (mon fils a 4 ans). Aussi, je lui dit qu'il n'est plus là. Au fur et à mesure, je lui expliquerai plus en détail les raisons qui font qu'il n'est pas avec nous. Il assimilera alors mieux les mots et les concepts liés à la mort sans pour autant vraiment en comprendre le sens profond. J'approche le problème étape par étape en m'adaptant à la sensibilité de mon fils (qui est très sensible).
    il y a plus de 4 ans
  • ecrire un commentaire

Je pense que si il n'y a pas de décès dans l'entourage, mieux vaut attendre que les questions viennent de l'enfant ! Les enfants posent des questions quand ils sont prêts à entendre les réponses, devancer ne peut que les perturber !

Mesange_bleue_dessin
291 pts
Trouvez-vous cette réponse interessante ? oui | non

Votre réponse

Vous devez être connecté pour pouvoir répondre à cette question.