Q : 

Comment se déroule un curetage ?

postée et vue 12274 fois

Comment se passe un curetage ? Combien de temps dure la procédure ?

Me2
3916 pts
Actuellement 4 réponses
trier par

J'ai subi un curetage il y a quelques années et voici donc comment il s'est déroulé. 
30 minutes avant le début du curetage lui-même, on m'a donné un médicament qui était censé m'aider à me détendre et j'ai également eu démarrer mon traitement d'antibiotiques pour éviter les risques d'infection.

Concernant le curetage lui-même, il s'est déroulé sous anesthésie locale. Juste avant de commencer j'étais sous intraveineuse afin de recevoir des médicaments qui me rendraient complètement grogui.
Ensuite le médecin m'a fait une anesthésie locale du col de l'utérus, puis en passant par le col, a introduit dans mon utérus un tube (une canule) auquel une sorte "d'aspirateur" était fixé. Et il a ensuite procédé à l'aspiration de l'embryon. C'était vraiment désagréable, j'étais très crispée. Je ne savais pas à quel type de douleur m'attendre. Ça a duré en tout 5 minutes, 5 minutes qui ont paru vraiment très longues. Pendant toute l'opération il y avait ce bruit d'aspirateur vraiment très désagréable. Et concenant la douleur, on ressent comme des douleurs de règles douloureuses.

Une fois le curetage terminée, je suis restée une demi heure dans la salle. Et ensuite j'ai pu rentrer chez moi  avec une prescription pour des antidouleurs et des antibiotiques.

J'ai saigné pendant pratiquement 10 jours, c'est allé en s'atténuant. Je me souviens que 2 jours après le curetage je saignais vraiment abondamment. Concernant la douleur, les antidouleurs étaient très efficaces, mais dès que leur effet disparaissait, la douleur était vraiment intense, aigue, insoutenable, des sortes de décharges électriques.

J'en ai gardé un très mauvais souvenir, malgré le fait que tout se soit bien passé. Et c'est vrai que rien de l'évoquer c'est encore un peu douloureux.

Edit:

Un article vient d'étre écrit sur le sujet : La fausse couche, Interview d'une maman

F6b20ac4a9d87562aa887faf79a83de0
603 pts
1 personne trouve cette réponse interessante
Trouvez-vous cette réponse interessante ? oui | non

J'ai subi un curetage il y a 5 ans suite à une fausse couche. Cela a été une étape importante de ma vie qui m'a marqué. En effet, c'était la première fois que j'étais enceinte et tellement contente d'y être. Je suis restée dans l'attente d'être opérée 3 jours car cela s'est passé lors d'un week-end de jour férié. Le matin je suis allée en chambre où l'on m'a donné un médicament. Ensuite, on m'a transféré en salle d'opération où l'on m'a fait une anestésie générale. Je me suis, enfin, réveillée en salle de réveil. J'ai été fortement marqué en aucune aide psychologique m'a été proposée. Mon foetus a été examiné à la demande de ma gynécologue qui m'a écrit 2 semaines après et qui m'a dit qu'il n'avait rien.

J'en ai beaucoup parlé à ma famille chose qui m'a fait du bien. Cela me hantait pendant des mois et des mois car je m'en voulais alors que j'y n'y étais pour rien. Je suis retombée enceinte 1 an après et cette grossesse était stressante car j'avais sans cesse le stress de la fausse couche. Depuis, j'ai eu un second enfant mais à chaque grossesse j'y pense. Ce souvenir est lointain maintenant mais je suis touchée lorsque j'apprends que d'autres femmes ont également subi la même chose que moi.

Picture
130 pts
Trouvez-vous cette réponse interessante ? oui | non

Un curetage se fait en une demi heure, mais nécéssite généralement une journée d'hospitalisation.

Il est éffectué sous anesthésie générale ou locale, et il consiste à aspirer le foetus.

Quel que soit la raison pour laquelle une femme subit un curetage (IVG, oeuf clair, fausse couche...car il faut savoir qu'il n'est pas pratiqué uniquement pour les IVG) il est important qu'elle puisse se confier, et parler après l'intervention, car la douleur içi n'est pas physique mais bien psychologique. 

Trouvez-vous cette réponse interessante ? oui | non

Votre réponse

Vous devez être connecté pour pouvoir répondre à cette question.