Q : 

Comment se préparer quand on veut accoucher sans péridurale ?

postée et vue 4734 fois

Comment se préparer quand on veut accoucher sans péridurale ? Les cours de prépration à l'accouchement sont-ils suffisants ?

1a2e048d0881368c1572ff5dfa8faf32
342 pts
Actuellement 4 réponses
trier par
J'ai accouché sans péridurale et ça fait mal...lol. Plus sérieusement ce choix s'est imposé à moi de manière naturelle....quand on me l'a proposée la 1ere fois je ne souffrais pas plus que ça et quand on me l'a de nouveau proposée je souffrais suffisamment pour ne pas vouloir qu'on me plante une grosse aiguille dans le dos. J'avais l'envie de vivre cette expérience et franchement si c'était à refaire je pense qu'il en serait de même. Pour celles qui se demandent si elles en sont capables...gardez à l'esprit que le corps humain est une machine formidable, bien conçue et qu'on est remplie de ressources qu'on ne soupçonne pas. Tout se passe dans la tête et le plus important dans ce genre de cas c'est de viser la ligne d'arrivée...le chemin emprunté n'est qu'un détail!!
Picture
105 pts
4 personnes trouvent cette réponse interessante
Trouvez-vous cette réponse interessante ? oui | non
  • Claire Oui, mais un gros détail! :-)
    il y a plus de 5 ans
  • ecrire un commentaire

La prépa classique a la naissance n' est pas suffisante. Pour accoucher sans péridurale, l' idéal est d' une part, de s' informer sur la physiologie du travail (comment le bébé progresse dans le bassin, comment l' aider etc...) et d' autre part...de choisir avec soin sa maternité ! On peut accoucher sans péri allongée sur le dos durant tout le travail, c'est possible mais pas idéal. La mobilité permet de mieux vivre la douleur et les positions physiologiques favorisent l' ouverture du bassin et donc la progression du bébé. Un maternité respectueuse et formée est donc un atout de taille. Un personnel bien formé sais comment aider la mère a passer les différentes phases de la naissance sans anesthésie.

Les témoignages de mamans ayant accouché physio et donc sans péri peut beaucoup apporter également.

Et pour info, des études sérieuses ont prouvé que la péridurale peut ralentir le travail, favoriser les complications, engendrer des souffrances foetales (il s' agit tout de même d'un cocktail d' anesthésiques et de dérivés morphiniques et bien souvent on ajoute de l' ocytocine à la perf pour relancer les contractions) et j' en passe.

 

71df5cb04aff6e77f4b1fcce313cf105
146 pts
3 personnes trouvent cette réponse interessante
Trouvez-vous cette réponse interessante ? oui | non
  • Claire Pourquoi les gens ne parlent pas assez du fait que la péridurale ralentisse le travail ? Je pense que c'est le cas. Y-a-t-il des chiffres ?
    il y a plus de 5 ans
  • ecrire un commentaire

Les cours de préparartion à l'accouchement sont une première approche, qui quand on n'a jamais eu d'enfant, permet d'avoir une petite idée de comment les choses vont se passer.

Pour les primipares, les cours d'accouchement sont intéressants à faire. Mais ils sont loin d'être suffisants parce que la réalité quand on accouche sans péridurale est tout autre. J'ai accouché 2 fois sans péridurale, donc je sais de quoi je parle.
Pour bien se préparer à un accouchement sans péridurale, il faut se documenter, regarder des vidéos d'accouchements sans péridurale, lire des témoignages de mamans qui sont passés par là. Même si chaque accouchement est différent, cela permet de voir à quelle intensité de douleur ces mamans sont confrontées. Et de voir si on est prêt ou non à vivre la même chose.
Il y a également une grande part de préparation psychologique. Il faut se préparer à ce que l'accouchement ne se passe pas comme on l'avait prévu. Se dire que ça peut durer plus longtemps que prévu par exemple, où qu'il est possible que les médecins aient besoin d'accélérer les contractions avec la tant redoutée ocytocine. Il faut aussi se préparer mentalement à avoir mal et malgré la douleur intense à garder le cap.
Se dire qu'on veut accoucher sans péridurale c'est une chose, mais une fois que les contractions deviennent vraiment douloureuses c'est tout autrechose. Il faut donc que ce soit une véritable volonté, guidée par des raisons personnelles ou autres, pour y arriver.

Pour les mamans qui ont déjà accouché avec péridurale, elles savent ce qu'est le travail. Même si elles n'ont pas ressenti les douleurs intenses des contractions, elles ont une idée de ce que c'est. Donc pour ces mamans là, je pense qu'il est également intéressant de lire des témoignages, de regarder des vidéos ou de rencontrer des mamans qui sont passés par là.
Ça peut également être intéressant de faire l'analyse de son accouchement précédent et de se demander si on aurait pu continuer sans péridurale au moment où on l'a reçu, ou si c'était vraiment intenable.

Primipare ou non, s'entourer d'une doula peut aussi être un veritable atout pour réussir ce gros challenge.
Voilà!

Me2
3916 pts
2 personnes trouvent cette réponse interessante
Trouvez-vous cette réponse interessante ? oui | non

 

J'ai accouché une fois avec et pour le deuxieme se sera rebelote.¨Perso, je ne vois pas pourquoi je me priverais de quelque chose qui me faciliterai l'accouchement. Je pense que si il y'avait le moindre risque pour le bébé, les anésthésiste...s et sage-femmes ne le préscriraient pas, ils connaissent leur métier. Bon; bien sûre faut pas leur faire confiance aveuglement, mais bon...

J'ai bien senti bébé qui sortait (les douleurs en moins) et c'est vrai qu"on arrive moins à pousser mais il sort quasi tout seul, on est également engourdi du bas du corps mais ça c'est le principe de l'anésthésie ;-). Donc pour moi, il ne faut pas avoir peur de quelque chose qu'on ne connait pas, c'est sûr il peut y avoir des accidents (rien n'est fiable à 100% c'est comme plein d'autres choses) mais je respecte celles qui veulent accoucher à l'ancienne, chacune gère la douleur à sa façon et fait ce qu'elle veut !
Picture
220 pts
1 personne trouve cette réponse interessante
Trouvez-vous cette réponse interessante ? oui | non

Votre réponse

Vous devez être connecté pour pouvoir répondre à cette question.