Q : 

Qu'est ce que cela fait d'avoir une césarienne ?

postée et vue 1882 fois

Je ne parle pas seulement sur le plan plysique mais également psychologique.

Picture
173 pts
Actuellement 3 réponses
trier par

Mes deux enfants sont nés via césarienne. Il ne s'agit pas de choix de ma part mais de décisions des médecins s'inquiétant les deux fois de ma forte tension.

J'ai eu deux gynécologues différents, soit 2 expériences.

Ma première grossesse

J'avais fait une fausse couche avant. Aussi, j'étais terriblement nerveuse. Mon gynécologue de l'époque était un homme pas très sympatique. Vers la fin de ma grossesse et à cause de mes problèmes de tension, il fut décidé que j'aurai une césarienne. Tout au long de l'opération, je pouvais entendre le chirurgien et les infirmières discutant des derniers potins, de la préparation d'un mariage, de qui couchait avec qui et encore d'autres choses relatives au microcosme hospitalier.

Et puis, je l'ai entendu. Son premier cri. Celui de mon bébé, ma fille. Je l'ai vu alors qu'elle était retiré de moi par le corps médical. Je l'ai vu toute couverte de cette substance rosée et ai alors oublié tout le reste.

La récupération post-opérative fut très lente et très douloureuse. La première semaine étant vraiment TRÈS douloureuse et inconfortable : quasiment impossible de sortir du lit seule, de marcher, etc.

Ma seconde grossesse

Pour ma seconde grossesse, j'ai choisi cette fois-ci UNE gynécologue. Tout au long des 9 mois de grossesse, son suivi fut irréprochable : rassurante, douce et très professionnelle. Elle voulait vraiment que mon second accouchement se fasse par voie basse.

Hélas, les mêmes problèmes de tension ont repointé le bout de leur nez et vers l'avant dernière semaine de grossesse il fut décidé que j'aurai de nouveau une césarienne. Le jour de l'accouchement et après avoir été admise à l'hôpital, j'ai rencontré l'anesthésiste, l'assistant du chirurgien, et tous deux étaient au courant des mes appréhensions et surtout de ma peur extrême de la douleur. Je me souviens avoir été très détendue durant toute l'opération, les médecins présents me parlant, me rassurant, me décrivant l'avancement de "l'accouchement". J'ai fini par voir mon petit garçon!

La récupération post-opérative fut simple et moins douloureuse (beaucoup d'anti-douleurs) ce qui m'a motivée pour me lever, marcher et avoir une attitude positive durant mon séjour à l'hôpital.

B765dafb5996e6e7ec41f87c831e8838
295 pts
Trouvez-vous cette réponse interessante ? oui | non

J'ai eu ma césarienne après 26 heures (26 HEURES) de travail. J'étais émotionnellement préparée à cette eventualité avant même de passer les portes de l'hôpital (mon fils ayant une grosse tête, moi ayant un petit bassin, une semaine de retard sur la date prévue).

Donc, après 26 heures de toutes sortes de choses, le moment était venu de faire une césarienne. Sur le coup, je me suis dit "oh putain, une chirurgie!". La chirurgie elle-même fut rapide et sans trop de douleur. Mon fils fut vite sorti. J'étais heureuse...et puis y'a l'après. L'après où lon vous recoud le ventre, où votre enfant n'est pas dans vos bras mais dans une autre pièce avec le papa. Un grand moment de solitude où vous n'avez qu'une envie, qu'un besoin, celui de prendre votre enfant dans vos bras.

Je pense que c'est le moment le plus difficile de la césarienne. Il est important de venir préparé émotionnellement à l'expérience de ne pas pouvoir tenir son enfant durant les premiers instants. Mais même par la suite, lorsque l'enfant vous revient, vous êtes trop anesthésié pour que le moment soit à la hauteur de vos espérances. Le moment où vous serez en mesure de fusionner avec votre enfant vient plus tard. Dans le cas d'une césarienne, il faut être patient. 

Les jours suivants furent douloureux (impossibilité de soulever des objets lourds, etc.).

Contrairement à mes amies ayant eu un accouchement naturel, je n'ai, bien-sur, pas eu de déchirure. Par contre, j'ai une belle cicatrice!

Cafae15342dae22c0260e8c3f6e55db6
385 pts
1 personne sur 2 trouve cette réponse interessante
Trouvez-vous cette réponse interessante ? oui | non

Mon témoignage à ce sujet je l'ai détaillé dans une note sur mon blog, ici: http://crapaudstory.canalblog.com/archives/2008/12/30/11908063.html

Je viens de le relire, il me renvoit toujours autant d'émotions, car en effet, cette césarienne que j'ai eue, en urgence, il m'a fallu principalement la gérer psychologiquement car sur le plan physique, j'ai eu de la chance, je m'en suis très vite remise.

Cb4803ed511c4568e7930090446c760c
379 pts
Trouvez-vous cette réponse interessante ? oui | non

Votre réponse

Vous devez être connecté pour pouvoir répondre à cette question.