Accouchement de rêve

postée
\ Accouchement du 13 juillet 2010
t Durée : 5 heures et 10 minutes

Nous voilà le lundi 12 juillet 2010, visite à la mater' (à 7j du terme) pour un monito. Ils décident de me garder car j'ai déclaré un "PUPP" sorte d'urticaire géant dû à la grossesse et mes résultats de prise de sang ne leur plaisent pas trop.

Donc on m'installe dans une chambre, nouvelle prise de sang dans l'apprèm et nouveau monito aussi. Je contracte un peu mais ce n'est pas douloureux. La SF n'aime pas trop mon monito, donc vers 19h30 on me descend en salle de pré travail pour un nouveau monito. Celui-ci est plus correct, je remonte donc dans ma chambre où je passe une nuit plutôt correcte, les contractions ne me gènent absolument pas.

Le mardi 13 juillet 2010 à 7h, je descends en salle de pré travail à nouveau. Le staff médical va décider de mon déclenchement ou pas (surtout dû à mon PUPP qu'on ne peut soigner avec de la cortisone tant que bébé est au chaud). 10h, le gygy de garde m'examine, il donne le feu vert !! Yes mon ti pépère sera là dans quelques heures.

10h30, on m'installe en salle d'accouchement et la sage femme me pose la perf' avec le produit pour déclencher. Le col est à 2 depuis 2/3 jours sans évolution. Les contractions ne tardent pas à arriver.

11h15, l'anesthésiste arrive. En le voyant je lui dis "voilà mon meilleur ami du jour..." la SF qui me répond "sympa et moi alors ?", moi "ben lui c'est MON meilleur ami, vous vous êtes MA meilleure amie et picétou". 
Pose de la péri, hummmm c'est bon ça... car avec le produit de déclenchement les contractions arrivent vite et assez intensément, même si gérable.
12h col à 3
13h col à 5 
14h col à 6 ... sifflement d'attente
15h col totalement dilaté : on se met en position.

Il y a une dame dans la salle d'à côté qui pile poil s'y met en même temps, mais elle, c'était son 2ème du coup ça a été plus vite que moi.

Allez on s'y met, je n'ai pas mal du tout mais je sens quand les contractions arrivent. 3 poussées à chaque contraction, je suis épuisée, je manque d'air à la dernière poussée à chaque fois. Bref, je fais mon boulot, suis là pour ça, je suis à quelques minutes de LA rencontre de ma vie.
Mon mari est là biensûr, et m'aide autant qu'il peut. Juste avant la dernière poussée, la SF me propose un miroir vous savez comme chez le coiffeur, pour voir la "zone" que vous pouvez pas voir sans miroir. Étonnée, j'accepte, et là je vois juste le sommet du crane de mon bébé. Allez c'est bon, je suis suis gonflée à bloc, il est là tout près.

Dernière poussée, c'est bon je peux arrêter... il est 15h39, Noha, 3kg et 50 cm de bonheur vient d'entrer ENFIN dans notre vie, mon mari et moi laissons couler quelques larmes. 2h30 de peau à peau, il est là dans mes bras. Premiers regards échangés, la vie rêvée peut enfin commencer.

Ça fait maintenant 22 mois et c'est toujours aussi bon d'y repenser...

8779e880763067c07e61c482dc4a2310
50 pts

Commentaires

  • Nono Merci pour ton récit! T'as super bien géré dis moi! Moi j'avais refusé le miroir pour la naissance de mon fils. Ça m'effrayait, l'idée de voir sa tête sortir :-) La prochaine fois, si je peux, je demanderai le miroir, c'est vrai que ça doit aider, ça doit motiver! ;-)
    il y a environ 6 ans
  • ecrire un commentaire

Articles traitant de sujets similaires

Preparation-accouchement

7 raisons de refaire une préparation à l'accouchement

Postpartum

Ces douleurs post-accouchement qui nous gâchent la vie