C'était l'horreur

postée
\ Accouchement du 25 mars 2012
t Durée : 9 heures et 40 minutes

DPA prévue le 14 avril 2012...

Jeudi 22 mars 2012 ( aux alentours de 21 heures)

Je prends ma douche comme tous les soirs et je me couche parce que je me sens bizzare (en tout cas pas comme d'habitude) et je dis à mon homme "écoute ca va pas je me sens pas bien il y a quelque chose qui va pas" il me dit que le terme est prévu seulement dans 3 semaines et que j'avais pas besoin de m'inquiété. Je fini par m'endormir.

Vendredi 23 mars 2012

Je me réveille en sursaut, dégoulinante de sueur, mon homme est parti au travail depuis quelques heures je suis toute seule, j'appelle ma mère. Je lui dis que depuis la veille je me sens pas bien et lui demande de m'emmener à la maternité. Il est 13 heures quand j'arrive, je suis prise en charge on m'ausculte, et on me dit que j'ai beaucoup de pertes pas de contractions donc rien d'alarmant et on me fait le test pour voir si les pertes sont du liquide amniotisue ou non. La SF revient au bout de 1/4 d'heure pour m'anoncer que je perds du liquide amniotique donc que je dois rester à la maternité et que j'accoucherai au plus tard dimanche. La, c'est la panique générale !! Pas de téléphone portable, pas de valise, mon homme au travail... Bref l'enfer. Ma mère repart chez moi chercher mes affaires j'arrive en chambre. Les SF me donnent des antibiotiques et m'expliquent que mon accouchement va être déclencher le lendemin matin.

Je suis toute seule dans ma chambre double de la maternité toute la journée, le soir vers 22 h une autre femme arrive dans la chambre. Elle a des contractions horribles toute la nuit, du coup je ne ferme pas l'oeil.

Samedi 24 mars 2012

8 h 00 : la SF m'annonce que je doit déscendre en salle de travail pour mettre en place le gel qui va me déclencher.

8 h 30 : on m'a posé ce fameux gel et je dois attendre.

8 h 40 : poche des eaux rompue

10 h 40 : je remonte en chambre parce que rien ne se passe

17 h 00 : Gygy vient m'ausculter, il me dit "vous retourner en salle d'accouchement on va vous reposer le gel"

18 h 00 : pose du gel

20 h 30 : rien, je remonte en chambre

21 h 00 : premières contractions mais pas régulières

22 h 00 : j'en peux plus ça fait trop mal

03 h 00 : ouverte de 1 cm et je souffre je ne dors pas de la nuit (donc la ca fait dejà 2 nuits que je dors pas)

Dimanche 25 mars 2012

il est 08 h 00 quand Gygy regarde, mon col est ouvert à 5 cm et on me descend en salle d'accouchement (là dans ma tête je me dis "c'est bon dans 3 h ce sera fait")

09 h 00 : on me pose la péridurale. Je respire enfin, je n'ai plus mal, je suis bien avec mon homme qui me parle, me rassure, je m'endors 30 minutes.

16 h 00 : la péri ne fait plus effet, je sens toutes les contractions et les SF me demandent de commencer à pousser parce que mon col est ouvert de 10 cm. Le bébé n'est même pas déscendu dans le bassin alors j'essai tant bien que ml de pousser mais je n'y arrive pas. je n'ai plus de force, je pleure, j'ai mal, je suis à bout épuisée, mon homme ne sait pas quoi faire.

16 h 30 : je souffre vraiment beaucoup, et personne ne fait rien. je vois entrer Gygy et là j'ai peur. En principe quand il est la c'est pas pour rien. il rentre, ne dis pas bonjour, prépare son matériel, m'examine, me demande de pousser ce que je n'arrive plus à faire. il me pose la ventouse (mais à ce moment je ne le sais pas puisque gygy ne me dit rien) pendant une forte contraction il me fait l'épisio, ue je sens puisque la péri ne fait plus effet. il me demande de pousser très fort 1 fois, je sens que ca bouge à l'interieur, il attend une autre contraction et me demande encore une fois de pousser très fort, et la...

16 h 40 : Il tire de toute ses forces et mon bébé est là. Je ne réagis pas je suis complètement épuisée, je pleure, je ris, je ne sais plus rien. Mon homme est super fier, il pleure il est content et moi je ne réagis pas. je suis perdue. on me pose ma petite princesse sur moi je suis aux anges mais je me sens très faible.Le gygy me recoud et part sans un mot

17 h 00 : je reprends mes esprits et demande enfin aux SF comment est mon bébé : c'est une magnifique petite fille de 3,530 kg pour 51 cm elle est toute blonde et à enormément de cheveux. je suis super contente mais épuisée.

Voila mon récit. j'ai vecu l'enfer, vraiment je le souhaite à personne mais j'ai une petite fille en très bonne santé qui grandit de jour en jour, elle est super gentille, et c'est que du bonheur, mais pour rien au monde je ne veux revivre ça.

Picture
50 pts

Commentaires

  • Nono Ta fille est née un 25 mars, comme la mienne, mais 2 ans plus tôt! :-) À la lecture de ton récit d'accouchement, je sens bien combien tu as souffert et j'imagine vraiment ce que tu as ressenti. Le travail qui met du temps pour avancer, et la poussée qui est difficile. Pour mon 1er j'ai poussé pendant 2h. Je pense que le bébé n'était pas descendu quand j'ai commencé à pousser... et effectivement c'est épuisant. Alors avec la ventouse et l'épisio, ça a dû être vraiment difficile... Le corps oublie la douleur, mais c'est nous on arrive à se souvenir de son intensité. Ta petite fille va sur 2 mois, j'espère que tu t'es bien remise, physiquement. Merci d'être venu partager ton récit sur cet espace.
    il y a environ 6 ans
  • SFcaro Le probleme c'est l'attitude de ce gyneco ! Ca me degoute. Il aurait du te parler, il aurait du rechercher ton consentement pour les actes qu'il a entrepris, et te donner l'occasion de reagir ou poser des questions apres coup ! Alors bien sur il fallait surement faire vite... mais il aurait pu parler en meme temps qu'il faisait les choses, au moins. C'est terrible de traiter une femme en train d'accoucher de la sorte. Mon fils est ne le 23 mars 2012, nos bebes ont 2 jours d'ecart. Prends le temps de cicatriser de cet accouchement, parles-en et reparles-en, a ta safe femme peut-etre ? Pour comprendre et pour exprimer ta deception ou ta colere. C'est traumatisant et ca prend du temps de mettre ca derriere soi. Desolee de reagir si brutalement mais c'est proche dans le temps pour moi aussi et vraiment ca me touche que ca te soit arrive. Bien sur beaucoup diront "ah mais l'essentiel c'est qu'elle soit en bonne sante", mais franchement... ca n'a rien a voir.
    il y a environ 6 ans
  • Marion Laurent le gyneco n'a pas été correct, il aurait du vous rassurer, vous parler. j'espere que tu vas arriver a t'en remettre psychologiquement et que maintenant ca va mieux.
    il y a environ 6 ans
  • ecrire un commentaire

Articles traitant de sujets similaires

Preparation-accouchement

7 raisons de refaire une préparation à l'accouchement

Postpartum

Ces douleurs post-accouchement qui nous gâchent la vie