Hop dehors, il n'y a plus rien à voir ici

postée
\ Accouchement du 09 janvier 2009
t Durée : 12 heures
Copie_de_img_5112

Donc voilà, Mini Ronchon était normalement prévu pour le 24 janvier 2009.

J'ai eu mon dernier rendez vous gynéco genre le 2 janvier, il me dit que quand même ma tension est à vérifier régulièrement. Le lundi 5 je vais voir mon généraliste pour un renouvellement de médicament (pour la thyroide), il me dit aussi que c'est un peu haut.

Sauf que voilà le mardi 6 janvier je suis prise de maux de tête assez fort, je suis pas bien. Je discute avec une amie infirmière, elle ne me dit rien ou pas grand chose la dessus même si je lui ai dit qu'on m'avait prévenu pour la tensio

Puis la journée passe, et le lendemain je suis encore pas très bien. Mon homme bosse normalement. Puis le soir il me dit que peut être on devrait aller aux urgences. Moi je dis que non ça va, et puis on regarde un peu sur le net sur la tension et la grossesse, on se fait un peu peur. Puis je demande l'avis de mon amie infirmière qui me dit d'appeler la maternité. Ce que je fais et là ils me disent d'y aller.

Dans le doute on est parti avec ma valise de maternité (mais pas la carte vitale, ce que j'ai vu qu'après coup...)

On arrive, on est pris tout de suite (il était 20h passé déjà), hop monitoring et tensiomètre toutes les 5 min (environ).

Puis on poireaute longtemps, pour finalement qu'on nous dise que je ne sortirai pas d'ici sans mon bébé dans les bras, et on demande à mon homme de rentrer à la maison et de revenir demain matin.

Donc grand flou artistique, on a entendu déclenchement mais sans beaucoup plus de précision.

Lendemain vers 10h mon homme arrive, vers 11h on nous prévient que ça va commencer. Heu quoi va commencer? Ben le déclenchement.

Effectivement à 12h j'ai droit à un produit au niveau du col, puis retour à la chambre pour laisser agir le produit.

On nous dit que ça peut aller très vite comme prendre jusqu'à 2 jours...

Très vite j'ai les premières contractions, pas trop douloureuses, puis ça monte en puissance. J'arrive à dormir un peu, quand je me réveille c'est insupportable, quand je suis allongée sur le dos j'ai l'impression que la contraction ne s'arrête jamais. Je crie un peu, on me dit de respirer mais ça marche pas. J'arrive à avoir moins mal sur le côté.

Vers 16h30 mon col est à 2 doigts. On me demande de me lever et d'aller vers les salles de travail. Le couloir semble interminable. On me donne une blouse, et me demande de prendre une douche ce que je fais. C'est dur, j'ai mal. Puis on me fait asseoir. Et on m'allonge aussi. Je tremble de partout, je ne comprends pas pourquoi, je n'ai pas froid. Une sage femme nous explique que l'effort demandé par mon corps est intense et c'est ça qui me fait trembler. Puis on va dans la salle d'accouchement fraichement nettoyée. On m'allonge, là je dis que je suis mieux sur le côté. Oui oui pas de problème... (sauf qu'on m'a laissé sur le dos tout le temps...)

Vers 19h15 j'ai droit à la péridurale, les douleurs se calment un peu, je suis toujours à 2 doigts, puis reviennent. L'anesthésiste est rappelé, on me remet une dose et là le pied, je n'ai plus mal du tout, je sens que j'ai un peu froid aux jambes. Je ne tremble plus.

Puis l'attente commence. La sage femme vient régulièrement, toujours 2 doigts.

Puis l'anesthésiste est obligé de revenir car il n'y a plus de produit.

Au cours d'un examen du col la sage femme perce la poche des eaux, en se disant surement ça va accélérer le travail, j'ai aussi droit à un produit dans la perfusion pour accélérer les choses.

A 22h45 elles appellent mon gynéco, la poche des eaux est rompues depuis plus d'une heure et rien n'a bougé.

23h15 on nous dit que si rien n'avance j'aurai une césarienne... Là je me dis ça a servi à quoi de me faire souffrir comme ça pour finir de cette façon. Mon homme et moi on parle à notre petit. On lui dit qu'il fait qu'il se dépêche de sortir, qu'on ne veut pas avoir une césarienne. 23h30 le col s'est enfin ouvert, il est quasi à 10. Les sage-femmes nous laisse. Je sens la tête qui veut sortir, je dis à mon homme d'aller les chercher que j'ai peur qu'il sorte sans elles. Il va les chercher, ça les fait rire. 23h45 je commence à pousser. 0h10 il est sorti, mais j'ai eu droit à une épisio, effectivement il risquait pas de sortir sans aide... grandes émotions pour mon homme et moi, mon homme a pleuré, du coup ça m'a fait tellement bizarre que ça m'a coupé dans mon élan.

Ensuite pendant qu'on me recousait, mon homme a assisté au premier bain de notre Mini Ronchon. On est resté un moment tous les 3, puis mon homme est rentré à la maison, vers 2/3h du matin et moi dans ma chambre. 

Commentaires

  • Nono J'en ai eu la chair de poule. Ton bébé vous a écouté et est venu juste à temps. C'est trop chouette. J'imagine combien ça devait être stressant. Oui tout ça pour rien. Ça aurait été dur. Et il y a tellement de femmes à qui ça arrive. En tout cas merci d'avoir partagé ton récit!!! :-)
    il y a plus de 6 ans
  • ecrire un commentaire

Articles traitant de sujets similaires

Preparation-accouchement

7 raisons de refaire une préparation à l'accouchement

Postpartum

Ces douleurs post-accouchement qui nous gâchent la vie