Césarienne d'urgence

postée
\ Accouchement du 05 juin 2015
t Durée : 13 heures

voici le récit de mon accouchement qui n'étais pas du tout celui dont je rêvais. 

pendant toute ma grossesse j'ai lu les récits d'accouchement et plus particulièrement ceux "sans péri" car c'était mon souhait, je voulais essayer d'accoucher naturellement mais tout de même à l'hôpital. Je savais bien que je pourrai changer d'avis si la douleur était trop intense mais je me suis préparée le plus possible mentalement et physiquement, homéopathie, tisanes, acupuncture et beaucoup de vidéos et de lecture d'accouchements afin de bien savoir ce qui m'attendait. 

mon terme était prévu pour le 9, nous ne connaissions pas le sexe du bébé et ma grossesse s'était relativement bien passée.  le 4 à 13h je ressens une contraction un plus forte que celles des jours passés, je suis heureuse je me dis que c'est sans doute le début du travail, une 2 ème arrive quelques minutes après, elles sont très supportables mais m'obligent tout de même à respirer et me pencher en avant, je me dis que c'est bon c'est le jour j , je mets en route un compteur de contractions sur l'ordi. je mange avec mon amoureux qui rentre du boulot, il part faire sa sieste, quand il se réveille je lui dit qu'il ne retournera pas au boulot cet après-midi car ça fait 2 h que j'ai des contractions toutes les 6minutes. je mange un plat de pâte, on prend les affaires et on part à la maternité au bout de 3h30 de contractions. En arrivant on m'installe pour voir si le travail a effectivement commencé, j'ai une bonne contraction et la position assise du lit est très inconfortable, le sage-femme me dit qu'il aime beaucoup les contractions de ce type, je me dis "chouette je vais rester", il m'examine, déception, je ne suis dilatée qu'à 2 doigts... il nous laisse le temps du monito et là je perds les eaux, sensation très étrange d'une cascade d'eau chaude qui nous coule entre les jambes!  mauvaise nouvelle le liquide est teinté, mon bébé a donc souffert à un moment...   on m'installe en salle de travail et là les contractions deviennet très fortes, je me mets à quatre pattes, je crie, je deviens un animal, je ne suis plus que chair et sang.  la sage-femme m'aide bien en m'aidant à me concentrer sur mon souffle, je n'ai plus du tout de notion du temps, j'ai l'impression que les contracions s'enchainent sans me laisser de répis pour reprendre mes esprits et mon souffle. je dis à mon amoureux d'appeler quelqu'un pour me faire une péridurale, j'ai trop mal , je ne tiendrai pas, il y a beaucoup d'accouchements, donc il faut attendre un peu, mon copain m'est d'une grande aide, il colle sa tete à la mienne ce qui me raccroche au réel et éloigne un peu ma douleur, je suis complètement dans un autre monde. je pense à toutes les vidéos que j'ai vu et me dit que toute cette souffrance est normale, on me rééxamine, je suis à 4, je m'installe pour la péri, je hurle les contractions sont vraiment intenses, je sens que je continue de perdre les eaux, j'ai l'impression de me vider totalement, je sens que ça pousse, on me réexamine "ah oui vous êtes à 6", ça va très vite, on me pose enfin la péri, elle commence à faire effet quand je suis à 8cm, les sage-femme disent que ce sera un bébé du 4 juin...  il est environ 20h, je suis arrivée il y a 3h environ et suis passée de 2 à 8cm très rapidement, ma préapration a donc été bénéfique. je repdrends mes esprits et malheureusement le monito indique le coeur du bébé faiblit, on me donne de l'oxygène pour améliorer son rythme cardiaque qui descend dès fois très bas. losrque j'arrive à dilatation complète, le bébé ne s'est pas engagé, on teste quelques poussées mais rien n'y fait, on me fait donc patienter un peu pour voir s'il descend, on essaie de me mettre dans différentes positions mais le bébé n'aime pas trop et préfère la position gynéco. 2h plus tard la sage-femme revient pour me faire pousser , le rythme du bébé est toujours mauvais et il n'est pas descendu, je pousse pedant 30 minutes en vain, puis c'est césarienne code "orange foncé". là, tout s'accélère, on me transfert en salle de césarienne et je dois dire au revoir à mon amoureux, nous ne vivrons donc pas la naissance ensemble, je suis à la fois soulagée qu'on en finisse et très triste de ce qui se passe, je m'attends au pire.  la préparation va très vite, le personnel est très sympa, je demande à ce qu'on ne me dise pas le sexe du bébé, je veux le découvrir moi-même. le médecin m'explique ce qui se passe, je sens que ça remue dans tous les snes sur mon corps et là d'un coup je me sens légère, je perds 3 kilos d'un coup, on me dit "c'est la naissance on va  vous présenter votre bébé", joie immense , "ah non on a pas le temps de vous le montrer il faut l'aider un peu", je comprends donc qu'il a besoin d'une réanimation, les larmes coulent le long de mes joues, je pense à mon copain qui est tout seul et qui ne sait pas ce qu'il se passe, je me dis qu'heureusement qu'il na pas pu assister à la césarienne car c'est un moment très dur. Enfin, j'entends mon bébé pleurer, on me dit que tout va bien, là la pression retombe et j'ai une crise de tremblement trè désagréable mais normale parait-il. on me recoud et on m'emmene voir mon copain et mon bébé, sur le chemin je fonds en larme, tout ce que je viens de vire était très dur émotionnellement, je n'ai pas vu mon bébé sortir de moi, je n'ai pas été la première à le toucher. je retrouve enfin mon copain qui m'annonce que c'est une fille, on s'en doutait, on est super heureux, elle est sous la lampe chauffante encore nue, il me l'apporte près de moi, mais je ne peux pas la prendre dans mes bras, intense frustration, on m'emmèen direct en salle de réveil. et là mes misères ne sont pas terminées: chose que j'ignorais avec la césarienne c'est qu'on nous appuie très très fort 4 fois en 1 h20 sur le ventre afin de contracter l'utérus et de faire sortir le reste de sang je crois. j'ai souffert comme jamais, encore plus que pendant les contractions car j'étais beaucoup plus lucide, les hormones et la péri ne devaient plus faire effet. ça fait 2 h quej'ai accouché et on m'emmène enfin dans ma chambre sauf que je dois encore attendre 2h pour voir mon bébé car avec tous les accouchements, ils n'ont pas le temps de lui faire les premiers tests. mon amoureux aura heureusmeent passé tout ce temps avec elle en peau à peau. ils arrivelent tous les 2 à 6h du matin , elle est magnifique, je la met directement au sein et elle tète parfaitement bien.  tout va bien maintenant mais cet accouchement a été très difficile émotionnellement car je n'ai pas vécu les premiers moments de ma fille, j'étais déçue de ne pas avoir été là pour elle, heureusement mon copain a été parfait. 

en espérant que ça se passe plus simplement pour le 2ème !!

517397b92423158e3a3d2d4ad2ad7037
50 pts

Commentaires

Articles traitant de sujets similaires

Preparation-accouchement

7 raisons de refaire une préparation à l'accouchement

Postpartum

Ces douleurs post-accouchement qui nous gâchent la vie

Les récits d'accouchement
des Ptits Mwana

Des récits d'accouchement écrits par les mamans pour les mamans

Écrire votre récit