Ma grossesse, mon accouchement

postée
\ Accouchement du 30 novembre 2015
t Durée : 12 heures
20151203_073154

J'ai décidé d'écrire ma grossesse et mon accouchement comme si je le racontais à mon fils.

Avec ton papa, on a décidé de faire un bébé en Novembre 2014 après une petite frayeur sous pilule, je n’avais pas eu mes règles et le test de grossesse était négatif et c’est là qu’on s’est rendu compte qu’on voulait un bébé. J’étais encore en période d’essai à mon travail donc c’était un peu risqué car je ne savais pas si j’allais réellement être embauchée.

Donc à partir de Décembre on a essayé, et tous les mois le test de grossesse était négatif mais nous ne désespérions pas, après tout cela ne faisait pas longtemps que nous essayions. Le 24 Février 2015, j’ai fait un test négatif, mais ce jour-là j’ai passé ma période d’essai et je savais maintenant que tu serais à l’abri du besoin.

Un mois plus tard, le 24 Mars 2015, j’ai fait le test pipi, moi j’étais persuadée que le test serait négatif alors en attendant le résultat je suis allée me recoucher auprès de ton papa avant d’aller travailler, et quand le réveil a sonné, quel joie de voir que sur le test de grossesse c’était marqué « enceinte ». Avec le recul j’aurais voulu annoncer autrement à ton papa que j’étais enceinte mais j’étais tellement contente que je l’ai poussé pour le réveiller et je lui ai crié que j’étais enceinte, le pauvre a eu peur quand je l’ai réveillé mais après on s’est pris dans les bras et moi je pleurais parce que nous savions que tu serais près de nous bientôt.

Nous avons décidé de d’abord faire une prise de sang pour bien confirmer le positif du test pipi avant de le dire à tes grands parents, et le 26 Mars 2015 on a annoncé ta venue au monde. Quel bonheur ce fut, ils étaient tous ravis et moi je pleurais encore et encore, c’était merveilleux.

Ma grossesse s’est très bien passée à part beaucoup de brûlures d’estomac, on dit que c’est parce que les cheveux poussent. A 5 mois de grossesse on a appris que tu étais un garçon, c’était ce que nous voulions alors imagine la joie quand la sage-femme nous l’a annoncé ! A 6 mois de grossesse j’ai attrapé un abcès et avec ton papa on était en plein déménagement, tu as du m’entendre dans mon ventre souffrir lors de l’opération et tu as dû sentir comme j’étais mal car je ne pouvais pas aider ton papa pour aménager notre maison. Heureusement tous les grands parents étaient là pour nous aider.

J’ai été en arrêt trois semaines et ça m’a permis de beaucoup me reposer car la route entre la maison et le travail me fatiguait beaucoup.

Le 15 Octobre 2015 au soir j’étais en congé maternité, j’ai pu beaucoup me reposer. A mon dernier rendez-vous de grossesse, nous avons fait une échographie de contrôle pour voir si tu t’étais retourné car à la dernière échographie tu te présentais en siège. Et malheureusement tu étais toujours en siège donc nous avons posé rendez-vous pour une césarienne programmée au 09 Décembre 2015. J’appréhendais ce moment, une césarienne c’est beaucoup de contrainte par rapport au bébé car tu n’es pas tout de suite avec, tu dois attendre et le papa ne peut généralement pas assister à la césarienne.

Dans la nuit du 29 au 30 Novembre 2015 j’ai eu mal au ventre, ça a commencé à 00h30. Impossible de dormir, la douleur passait mais revenait, à 2h30 je suis allée au toilette et je me suis dit que ça y’est je pouvais enfin dormir, mais j’avais encore ces douleurs, et je m’étais dit que si à 3h30 j’avais encore mal, je réveillerai ton papa pour qu’on aille à la maternité pour un contrôle. Mais là j’ai eu mal au point d’en pleurer, alors, doucement, j’ai réveillé ton papa, je me suis excusée auprès de lui il était crevé par le travail et je ne savais pas si c’était le travail qui c’était mis en route donc j’avais peur de le réveillé pour rien. On s’est levé tranquillement car tout était prêt, la valise les papiers tout était fait. A la maternité on m’a mis sous monitoring pour contrôler ton cœur et voir si c’était bien des contractions que j’avais. Et j’avais bien des contractions toutes les 10 minutes, les sages-femmes m’ont dit que c’était des petites, je me demande vraiment ce que c’est des grosses à ce moment-là… Comme c’était la nuit, que tu allais bien, les sages-femmes ont décidé de me mettre en chambre pour attendre le lendemain matin, il n’y avait aucune raison de faire une césarienne d’urgence. Ton papa rentre à la maison pour s’occuper des animaux et pour prendre la valise de maternité. Moi je suis dans ma chambre et j’essaie de me reposer entre deux contractions.

 

A 11h30 on me dit qu’on vient me chercher à midi pour aller en salle d’opération. Et là j’ai peur car je vais être toute seule, on vient donc me préparer pour le bloc, le trajet de la chambre à la salle d’opération m’a paru interminable, je ne cessais de pleurer, j’étais seule et bientôt tu allais quitter mon ventre. Mais j’allais te voir, je crois que je ne réalisais pas vraiment en fait, tout a été si vite. On me pose une rachianesthésie, j’ai peur je bouge et je me fais engueuler par l’anesthésiste mais je suis seule, j’aurais tellement aimé que ton papa soit là au moment-là. On m’allonge, l’anesthésie commence à faire effet mais je pleure toujours, je m’inquiète j’ai peur. Et là un infirmer arrive, je lui dis donc bonjour mais je me rends vite compte que c’est ton papa. Mon gynécologue l’a fait venir, il devait savoir que j’avais besoin de lui, quel bonheur qu’il soit près de moi, à partir de là je pleurais toujours mais je m’étais calmée.

Je vois ton papa se lever, il t’a vu sortir de mon ventre mais n’a pas fléchi, et tu étais bien un garçon, oui parce que ton père avait peur que finalement tu sois une fille… On t’entend pleurer et je pleure aussi, tu as même fait caca et pipi sur le gynécologue, tu commençais bien. Ça y’est tu es né le 30 Novembre 2015 à 13h30, tu faisais 4,400 kg et 49,5 cm, mon petit Jeyson. On nous amène l’incubateur dans lequel tu es, tu es magnifique, et tu as plein de cheveux ! Les brûlures d’estomac c’était bien ça ! Je ne peux pas encore te toucher car tu es trop loin, ton papa s’en va et moi on me referme. Puis on m’installe dans une salle de réveil. J’entends un bébé pleurer, je lève les yeux et je vois un bébé, je demande si c’est mon fils et on me dit qu’il n’y a que toi comme bébé dans cet étage. Et je pleure encore et encore. Ton papa est parti se changer pour t’accompagner dans une salle plus chaude à l’étage de la maternité, moi je dois pouvoir bouger mes jambes pour vous rejoindre. On me dit que ça prend environ deux heures mais je ne lutte pas je m’endors pour récupérer de la nuit et de l’opération.

2h30 plus tard mes jambes bougent enfin, je vais enfin pouvoir vous rejoindre, mes deux amours. Quand j’arrive dans la pièce je te vois et tu dors, ton papa est près de toi, je pense qu’il est comme moi il n’a qu’une envie c’est de te prendre dans ses bras. Mon gynécologue vient me voir, nous félicite et je le remercie pour tout le suivi que nous avons eu et d’avoir appelé ton papa pour assister à la césarienne. C’était un moment magique, tu es ma plus belle réussite.

20151203_073154
50 pts

Commentaires

Articles traitant de sujets similaires

Preparation-accouchement

7 raisons de refaire une préparation à l'accouchement

Postpartum

Ces douleurs post-accouchement qui nous gâchent la vie