Déclenchement : ce n'est pas toujours long et douloureux!

postée
\ Accouchement du 03 juin 2013
t Durée : 8 heures et 40 minutes

Ma grossesse fut loin d'être une sinécure : nausées pendant 9 mois, douleurs ligamentaires et mycoses à répétition.

Il me tardait plus que tout d'en finir.

J'avais fait un sondage auprès des professionnels de santé qui me suivaient, de mes amis et de ma famille. La plupart des bébés arrivaient avant la date du terme, une à deux semaines environ. Ma DPA étant fixée le 26 mai, je comptais avec impatience les jours dès le début du mois.

Le dimanche 26 mai se déroule tout à fait normalement, aucun signe annonciateur ne se produit. A partir de ce jour, je serai suivie tous les deux jours par ma sage-femme (monito à la maison) et par le gynécologue (vérification du col, de la tension, quantité de liquide amniotique).

Le lundi passe, puis le mardi, le mercredi, le jeudi, et toujours pas le moindre signe. Je lutte toujours contre les nausées et les douleurs ligamentaires, vivement qu'on en finisse! Malgré tout, je refuse le déclenchement proposé par le gynécologue car je souhaite, dans la mesure du possible, un accouchement le plus naturel qui soit. Et puis après tout, si bébé a besoin de prendre son temps... Laissons le faire, il n'est peut-être pas tout à fait prêt!

Lors de la dernière visite, le vendredi, mon gynécologue me dit que si rien ne se passe durant le w-end, je serai hospitalisée le dimanche : toutes les constantes sont bonnes mais il ne faut prendre aucun risque. Un dépassement de terme trop long ne serait pas bon pour bébé. Hélas, toujours aucun signe après le dimanche, et je rentre en clinique dans la soirée. La sage-femme m'explique qu'on me posera un tampon dès le lendemain matin, qu'on le laissera agir 24h avant d'en poser un autre si rien ne s'est produit. Et si enfin cela ne donne rien, j'aurai une perfusion d'ocytocine. Elle me signale également que les déclenchements ne sont pas toujours couronnés de succès et que j'ai 25% de "chances" en plus que cela se termine par une césarienne.

A 6h le lendemain, je suis suivie pendant une heure sous monito: RAS, tout va bien et toujours pas de signe d'accouchement. Le col est long, fermé et postérieur... Puis je pars en salle d'accouchement. Prise de sang, pose du catéther et du fameux tampon, le tout suivi avec un monito. Il est 7h et j´attends. Je me demande comment mon corps va réagir... Pendant deux heures, j'ai un léger mal de ventre, comme des règles un peu douloureuses. La douleur s'intensifie mais reste supportable et surtout constante, pas de pic de contraction en vue. Je suis renvoyée dans ma chambre à 9h. La sage-femme me dit simplement qu'elle passera me voir à 13h.

Il est 9h15, les contractions s'installent, supportables.

A 10h, la douleur est telle que j'ai du mal à tenir une conversation.

Midi sonne, les contractions sont insupportables, toutes les 2 minutes. Je n'y tiens plus et appelle la sage-femme. Elle me transfère sans plus attendre en salle d'accouchement et fait un rapide examen: je suis ouverte à deux. C'est tout?? Heureusement, elle me dit qu'elle va appeler tout de suite l'anesthésiste car dans le cas d'un déclenchement, on peut poser la péridurale plus tôt que pour un accouchement normal. Par chance, il est justement en train de passer dans le couloir. Elle l'attrape au vol et celui-ci répond: "cela tombe bien, je ne fait rien en ce moment".

Et hop, rapide et sans douleur, la péri est posée et agit dans les minutes qui suivent. Deux heures plus tard, nouveau contrôle de la sage-femme: je suis ouverte à 10! Encore une heure ou deux d'attente afin de laisser le bébé descendre et ce sera bon!

A 15h30, je lui dit que je sens de grosses pressions dans les fesses, un peu comme si j'étais assise sur d'énormes hématomes. De plus, je me mets à trembler de partout. "Les signes précurseurs d'un accouchement imminent", me dit-elle!

Quelques poussées, une déchirure et une épisiotomie plus tard, et bébé pousse son premier cri! Je n'aurai finalement presque pas souffert, car la péridurale a été très efficace.

Courage à toutes les futures mamans, ce n'est que du bonheur!

685d91aedd4682d041095c622720eae5
50 pts

Commentaires

Articles traitant de sujets similaires

Preparation-accouchement

7 raisons de refaire une préparation à l'accouchement

Postpartum

Ces douleurs post-accouchement qui nous gâchent la vie