Naissance de ma fille le 1er décembre 2011

postée
\ Accouchement du 01 décembre 2011
t Durée : 9 heures

Arrivée à la date prévue d'accouchement (le 23 novembre), toujours rien. Je dois donc me rendre tous les deux jours pour un monitoring. A chaque monitoring, quasi aucune contraction et col presque fermé, encore long.

Après 7 jours de dépassement du terme, la décision de déclencher l'accouchement est prise. Je dois rentrer en maternité le 30 novembre à 18h afin de me déclencher le lendemain matin très tôt.

Le soir même, monitoring, quelques contractions mais rien de significatif.

A 1heure du matin, deux énormes contractions (là je panique et me dis "ah merde, c'est ça une contraction, quelle horreur, ça va être affreux!". Dans la foulée, je perds les eaux. Une sage-femme arrive et me dit que je suis à 3cm d'ouverture. On part dans la salle d'accouchement. Je ne sais même plus marcher tellement j'ai mal! On me pose une perfusion et l'anesthésiste arrive tout de suite et me pose la péridurale. La pose de la péri ne fait absolument pas mal mais je ne la supporte pas bien. Plus de douleur mais mon coeur monte à 145 pulsations par minute, j'ai envie de vomir et me sens bizarre. Après un moment couchée sur le côté, mon rythme cardiaque revient à la normale.

S'en suivent de longues heures d'attente avec mon conjoint auprès de moi... Quand j'ai mal, je peux demander que l'on réinjecte du produit anesthésiant.

Vers 7h30, cela n'avance pas assez vite, on me met un produit pour accélérer les contractions dans ma perfusion. Le problème c'est qu'à ce moment là, la péridurale fait de moins en moins d'effets et plus de produit à réinjecter. Le stade est trop avancé pour qu'on ne rappelle l'anesthésiste.

La période la plus dure de l'accouchement commence, j'ai l'impression d'avoir une énorme contraction continue en permanence. La douleur commence à être insupportable.

Je suis à 10 cm d'ouverture vers 8h30, le problème, c'est que ma fille ne descend pas (je sens encore des coups de pieds dans l'estomac). On attend encore un peu puis je commence à pousser. Je ne ressens absolument pas l'envie de pousser et mes poussées sont inefficaces.Une sage-femme appuie très fort sur mon ventre pour faire descendre le bébé mais cela me fait horriblement mal. Après 45 minutes de poussées inefficaces, le gynéco décide d'avoir recours à la ventouse. Grâce à la ventouse, en deux poussées ma fille est arrivée.

Quel soulagement d'avoir ma fille sur moi! 3kg470 et 50 cm!

J'ai eu une belle épisio et pendant les 3 premiers jours à la maternité, je n'étais pas très bien j'avais du mal à me lever et prendre ma respiration à cause du fait qu'il ait fallu appuyer très fort sur mon ventre pendant l'accouchement.

Sur le moment et même dans les jours qui ont suivi, je n'ai pas oublié la souffrance (même si l'on dit souvent que quand on a son bébé sur soi on oublie tout) mais maintenant, 1 an après, ces moments sont devenus de très bons souvenirs et je suis nostalgique de ceux-ci....

 

 

 

2c4c21cbbce293d9be120532d244df59
50 pts

Commentaires

Articles traitant de sujets similaires

Preparation-accouchement

7 raisons de refaire une préparation à l'accouchement

Postpartum

Ces douleurs post-accouchement qui nous gâchent la vie