Un bébé nommé désiré...

postée
\ Accouchement du 03 mars 2012
t Durée : 2 heures et 50 minutes

Bonjour à toutes

Je me lance pour vous faire le récit de mon accouchement. J’espère qu'il ne vas effrayer personne.

Ma DPA était le 29 février 2012 mais bébé a décidé de ne pas pointer son nez. Zhom m’emmène à la maternité le 1er mars. Je suis bien en forme avec quelques contractions non douloureuses et pas efficaces, que j’avais d’ailleurs depuis mon 7eme mois de grossesse.
A 18h, pose du monitoring pendant 30 min, on détecte qqs faibles contractions, mon col est ouvert à 1 doigt. On programme un déclenchement le lendemain matin. On me dirige vers une chambre ou je dois passer la nuit.
Le 2 mars à 6h, je préviens une sf que j’ai ressenti des contractions un peu douloureuses pendant la nuit mais pas régulière. Pose du monito qui détecte les contractions ttes les 15 min. A 10h, nouveau monito et tjr des contractions ttes les 15 min. La sf annule le déclenchement en pensant que l’accouchement viendra naturellement. Je suis déçue et je n’ai pas mangé depuis plus d’un jour en pensant etre déclenchée. Je demande donc un repas puis je m’endors. Je n’ai pas eu de contractions du reste de la journée et de la nuit.
Le lendemain matin, rebelote. Monito à 6h, qqs contractions pas très douloureuses. On me dit qu’il faut attendre peut-être que bébé se décidera plus tard. Mais cette fois ci je demande à être déclenchée quand même car je n’en peux plus d’attendre et je déprime déjà depuis plusieurs jours. A 10h, un médecin passe me voir et me dit que le déclenchement est accepté. A 11h, on m me déclenche avec du gel et un monito. Mon col est tjr ouvert à 1 doigt. 11h30,je suis heureuse car le gel fait effet et je ressens les contractions tts les 10 min. J’ai mal, mais je suis contente car je verrais mon fils dans qqs heures.
A 12h30, on me ramène dans ma chambre. J’essaie de dormir mais les contractions sont de plus en plus douloureuses. Elles passent de 10 à 5 min d’intervalle. J’ai terriblement mal, je me tortille dans tous les sens à chaque contraction tout en prenant de grandes inspirations comme on me l’a conseillé au cours de préparation à l’accouchement. J’essaie de ne pas faire de bruit pour ne pas faire peur à ma voisine de chambre qui n’en était qu’à son 6eme mois de grossesse.
16h, j’appelle une sf pour consultation car j’ai très mal. Nouveau monito, les contractions ne sont pas encore assez rapprochées, mon col est ouvert à 2 doigt. C’est long !! Je demande un anti douleur car la douleur est insupportable. Elle me conseille de prendre une douche tiède. J’ai hésité car j’avais peur de tomber au moment des contractions. A 16h30 je me décide, heureusement qu’il y avait une chaise dans la douche…

18h, j’appelle de nouveau la sf car la douche n’a rien changé et je souffre. Elle me donne un anti douleur. Je pensais être soulagée, mais il n’a pour effet que de m’endormir entre les contractions qui étaient maintenant espacées de 2 à 3 min. Je me sens très mal, comme assommée, j’ai l’impression de perdre connaissance après chaque contraction, je ne comprends pas vraiment ce qu’il se passe…
A 20h, la sf vient me consulter. Col ouvert à 3 cm. En même temps, zhom arrive car il devait m’apporter des bouteilles d’eau pour le séjour. Il pensait repartir de suite car les visites étaient terminées mais on lui annonce que je vais être transférée en salle de travail. Il repart en vitesse chercher l’appareil photo à la maison.
21h, j’entre en salle de travail. Je suis tjr aussi assommée par l’anti douleur. Les sf me parlent mais je ne comprends pas grand-chose. Je me souviens juste qu’on m’ait proposé la péri. Naturellement j’accepte. Je parviens à rester immobile malgré la douleur donc je ne sens pratiquement rien. 5 min après, la péri fait effet, je ne sens plus rien et donc je m’endors mais j’entends tout ce qu’il se passe autour de moi. Zhom arrive. On allume le monito, les contractions sont régulières et mon col est ouvert à 4. Je me repose en attendant que ça avance.
21h30, col ouvert à 5. La sf décide de percer la poche des eaux. Ca fait bizarre, c’est chaud. 5 min après, on la voit observer le monito. Là, elle nous dit que c’est bizarre, le rythme cardiaque de bébé diminue. Elle parvient à toucher sa tête et nous dit qu’il va mal car il a enrouler le cordon autour de son bras et de son cou. Je commence à m’inquiéter, regarde le monito, ça descends à 100, 75, 60, 30bpm, puis ça remonte. Elle décide d’ouvrir le col avec des spatules. Malgré la péri, ça me fait extrèmement mal. Je ne sens tjr pas les contractions, juste les spatules. 22h, col ouvert à 8. La sf tente tjr de bouger le cordon pour stabiliser bébé mais il bouge beaucoup et se remet en place. Je vois son rythme cardiaque augmenter puis diminuer. A ce moment, il y avait 5 sf das la pièce. Zhom m’apprend que l’une d’elles a dit qu’on allait perdre le bébé. Je les regarde, paniquée, leur demande ce qu’il se passe et pourquoi elles ne font rien, tout en étant à moitié endormie. J’avais l’impression d’être en plein cauchemar. Ca durera comme ça pendant une heure, entre les spatules et la sf qui déplace le cordon et les autres qui surveillent le monito. Un moment, bébé descends à 0 bpm, puis remonte à 12 et redescends… Zhom m’empêche de regarder mais c’est plus fort que moi…
22h30, Les sf se décident à appeler l’obstétricien. Il arrive en 2 min, observe le monito et me dis qu’il faut le faire sortir tout de suite. Je suis soulagée que ça avance et inquiète en même temps car j’espère qu’il va survivre. Je pousse une première fois mais bébé ne descends pas et son rythme cardiaque est tjr très faible. Comme on a ouvert le col manuellement, bébé n’est pas assez bas. L’obstétricien décide d’utiliser les forceps car il faut faire vite. Je pousse 2 fois mais je ne le sens pas sortir, par contre je sens les forceps. J’ai très mal donc je demande une césarienne. On me dit que c’est trop tard, la tête est déjà dehors. Je pousse une dernière fois et il est là ! Il attend 2 secondes puis il pleure. Loghan est donc né le 3 mars à 22h48. On me le pose sur le ventre et là je suis la maman la plus heureuse car je n’y croyais plus.


A l’heure actuelle, j’en veux un peu aux sf car elles étaient à 5 dans la salle et aucune ne m’informait de ce qu’il se passait. Même pendant la poussée, aucune ne m’indiquait quand pousser alors que je leur ai dit que je ne sentais pas les contractions, je me suis donc débrouillée toute seule. Au final j’ai eu un accouchement assez stressant. Heureurement, maintenant mon petit Loghan est un bébé en pleine forme.

Bonne fin de grossesse à toutes celles qui nous lisent et qui sont enceintes.

Picture
50 pts

Commentaires

Articles traitant de sujets similaires

Preparation-accouchement

7 raisons de refaire une préparation à l'accouchement

Postpartum

Ces douleurs post-accouchement qui nous gâchent la vie