Une surprise à point nommé

postée
\ Accouchement du 06 septembre 2012
t Durée : 14 heures

Début mars, pour mon anniversaire je suis grippée, en arrêt maladie, amorphe sur le canapé. Mon anniversaire arrive, je suis dégoûtée car je vais le passer en quarantaine au pieu ! Le jour j, chouchou arrive avec, en guise de cadeau, une nouvelle poche à pharmacie remplie de médicament et avec... Ma pilule ! Et zut, il est pas encore prêt! Je lui fais part sur le ton de l'humour de ma légère déception (je ne veux surtout pas le forcer) et l'entend me répondre : "Ben la prend pas. On y va on se lance !". Je ne pouvais pas rêver de plus beau cadeau d'anniversaire !

3 semaines plus tard, une sensation de balonnement me pousse à faire le test pipi, sans grande conviction, plutôt pour l'excitation et le fun... Et là, test positif. Je fonce au labo, prise de sang positive, hormones au taquet. Pas possible, pas en 3 semaines ! Rdv chez gygy : "heu oui, vous êtes bien enceinte, mais y´a un problème (petit sourire de gygy), vous êtes enceinte de 4mois...!" Papa s'écroule de sa chaise mort de rire, moi en pleur ! Je nage dans le bonheur mais quelle surpriseC.est une petite fille, notre rêve..

Grossesse de rêve puis arrivée à terme +6, nous nous rendons comme prévu à la mater pour le déclenchement le 6septembre. Je suis un peu déçue car je rêvais de réveiller papa en pleine nuit pour le faire décoller à la mater! À 8h30, on me perfuse, on m'explique les differentes etapes et on me met sous monito. À 12h30, papa rentre manger à la maison, il ne s'est rien passé, col long fermé... On m.augmente l'ocytocine. 15h, ça avance à peine, juste ce qu'il faut pour me mettre sous péridurale et percer la poche des eaux. Heu, 18h, la sage-femme que j'ai vu toute la journée m'annonce un peu déçue qu'elle débauche à 20h et qu'à ce rythme, elle ne m'accouchera pas. QUOI ??? Encore 2h ! Je ne souffre pas mais j'ai passé la journée allongée sans bouger à cause du monito, j'ai mal au fesses, j'ai faim, envie de faire pipi, et j'ai les jambes et les orteils comme des saucisse cocktail ! Effectivement à 20h, tout le monde s'en va et la nouvelle équipe vient se présenter. Même mon obstétricien me quitte mais me rassure, si je ne tarde pas trop, il interrompra son repas de famille et reviendra ! Je croise les doigts pour que ce soit lui, il est honnête, direct et me met en confiance, pour être éden, il faut qu'il soit là !

21h30, nouvel examen et là tout s'accélère, la sage-femme m'annonce que je suis enfin prête pour mettre au monde mon bebe, le monito va très bien, elle m'informe même qu'elle se dépêche d'appeler l'obstétricien car bebe sera là avant 22h ! Wouhaouw, la méga claque, je comprend rien à ce qu'il se passe, tout le monde s'agite, même papa est agité car tout va très vite. On m'etend les jambes sur la table et mon obstetricien arrive juste à temps. Je m'accroche et commence mes premières poussées, tout se passe bien. Papa m'encourage et me motive comme jamais, l'effort est intense, le moment irréel. Au bout de 4*3 poussées, l'obstétricien me dit "attrapez-la, attrapez-la", Quoi deja, elle est là ? c'est quelque chose que je ne voulait pas faire, ça ne me tentait pas. Et puis, dans le feu de l'action, j'ai attrapé mon bebe par les épaules, l'ai sorti de mon ventre et l'ai pris dans mes bras. Et là, son cri, sa beauté, ses yeux grands ouverts plongés dans les miens, il ne m'en a pas fallu plus pour fondre en l'arme, pour m,écrouler sous ce cataclysme d'amour. Au risque de ne pas être très originale, il n'y a pas de mot pour décrire ce que l'on ressent, la vie commence, mon cœur s'emballe, une seule chose compte à présent, le bonheur de cet enfant magnifique. On se demande d'ailleurs comment on faisait avant. Le médecin propose à papa de couper de couper le cordon, ce qu'il accepte volontiers. À partir de là, je n'ai plus trop de souvenir, j.ai fait un malaise, sûrement dù à l'émotion et à la fatigue, je me souviens simplement que quelqu'un a demandé à papa de sortir et l'inquiétude que j'ai lue sur son visage ne m'a pas rassurée. Impossible de me calmer, ni de me détendre, je tremble, je vomis, le médecin d'ne peut même pas me recoudre ! Au bout de 45 min, tout rentre dans l'orde, on m'amène mon bebe tout propre de 3,600kg et de 52 cm. Direction la salle de repos et là énorme surprise, je suis toute seule à accoucher ce soir, la sage-femme a donc accepté de faire rentrer mes parents qui attendaient dans la chambre. Ils ne tenaient plus et voulaient des nouvelles. Ils ont pu rencontrer leur petitefillealors qu'elle n'avait même pas une heure. Une bele séquence d'émotion car c'est leur première, ils étaient enchantés !

Aujourd´hui, notre puce va toujours très bien et nous comble de bonheur. Elle est fantastique, toujours de bonne humeur, enjouée et éveillée. On se régale à longueur de journée. J'ai même pris le parti d'arrêter de travailler pour profiter d'elle au Max et l'élever.

merci d'avoir été jusqu'au bout de mon histoire ...

151dff0e5f04dea467e3c275ee13730d
85 pts

Commentaires

Articles traitant de sujets similaires

Preparation-accouchement

7 raisons de refaire une préparation à l'accouchement

Postpartum

Ces douleurs post-accouchement qui nous gâchent la vie