à toi mon ptit coeur: le jour de ta naissance

postée
\ Accouchement du 17 juin 2013
t Durée : 6 heures et 30 minutes

bonjour

comme bcp j'ai lu avant chacun de mes accouchements les récits des autres pour voir ce qui m'attendait - me rassurer ou pas .... à mon tour de partager cette extraordinaire expérience ... et du mêm coup te raconter mon fils ta naissance...

tout d'abord un bref retour en arrière: arrêt de la pillule en août - grossesse en septembre - une grossesse qui se passe très bien - hormis des contractions dès le 5ème mois - finalement arrêtée 3 sem avt le début de CM. .. des cours de préparation à l'accouchement - de bons partagés avec d'autres futures mamans ds la même situation - mêmes questions (appréhension du jour j - vais-je savoir qd sera le bon moment - ce que sont les contractions de travail - la perte des eaux ...) .... un dernier cours de préparation avec de fortes contractions (tt le monde pensait que j'aurais accouché sous peu - résultat pour un terme prévu avt les autres - j'ai accouché après tout le monde) - un bébé qui fait bcp de galipettes ds mon ventre

bref ... l'attente - le terme approche tjs rien - des épisodes de fortes contractions qui s'estompent après 2 spasfons - et 1h (un soir ton papa s'était même rasé et couché de bonne heure ds le doute de devoir se lever en pleine nuit - résultat le lendemain matin: "ben finalement on n'est pas parti ... si si j'ai accouché et suis revenue sans te réveiller !!")

rdv de terme: un monitoring - un toucher - un décollement (ouille que ça fait mal) - de fortes contractions sur le chemin du retour - je passe les 2 prochains jours à marcher - monter/descendre les escaliers (au passage moi ça ne m'a servi à rien  si ce n'est à me fatiguer inutilement)

idem 2 jours après (les contractions n'ont aucun effet sur mon col) (la différence: le décollement - je savais à quoi m'attendre et dc encore plus douloureux car un peu tendue ...)

(en plus tu n'arrête pas de te retourner - un coup en haut - en bas - jusqu'à la dernière minute de l'accouchement tu l'as fait)

jour du déclenchement samedi 16/06 - arrivée à 8h (a jeun): comme d'habitude monitoring - toucher (le col s'est modifié) (1ère équipe de personnel soignant - car jusqu'à la monté en chambre de maternité on a qd même passé 3 équipes + celle du samedi matin) - bcp de monde ce jour là - la sf me dit votre travail commence on va laisser faire la nature - on m'installe en chambre de préparation (heureusement on a pris la tv ... ton papa tourne en rond - il s'ennuie - moi aussi au passage - je suis en tenue d'hôpital dc je ne peux pas sortir et à vrai dire on a même pas pensé à demander (c'était notre 1ère grossesse on s'est laissé guider sans vraiment savoir où on allait) - entre qques auscultations tjs rien - ha ça y est vers 16h des contractions ... ms non tjs rien la nuit passe (ton papa sur le siège à côté) et le lendemain nouvelle équipe: aujourd'hui on vous déclenche et vous pose la perf d'ocytocine

ça y est c'est parti: les contractions démarrent - rien de douloureux - au fur et à mesure ts les 1/4d'heure la sf augmente les doses - même si les contractions st de plus en plus douloureuses tjs rien en 3h j'ai dû prendre 1 cm .... pour le coup vive le ballon (avec du recul je me dis que ça m'a bien aidé à gérer la douleur et ça m'a surtt occupée) la sf m'annonce que pour accélérer les choses vers 13h elle me perce la poche des eaux - ok on se laisse guider (pdt ce tps ton papa est parti manger)

finalement pas besoin de percer la poche des eaux (le baton était juste sorti de l'emballage) ça s'est fait tt seul - et là le vrai travail a commencé - la sf me propose la péridurale que je refuse pour le moment indiquant que je n'avais tjs pas ressenti de vraies contractions de travail et que je voulais savoir ce que c'était avt davoir la péri .... et bien j'ai su (ouh là là que ça fait mal - contractions selon mon ressenti bien sûr .. extrêment douloureuse et rapprochées) - ton papa qui entre tps était revenu n'a rien compris: il quitte une femme qui certe se tord a mal mais là je l'ai cramponné et serré si fort que le pauvre n'a pas eu le tps d'enlever son blouson et ne savais plus quoi faire (que de se laisser broyer les côtes)

qd enfin (vers 14h) la sf revient - la pauvre elle n'a pas eu le tps de dire quoi que ce soit - moi : "oui je veux la péridurale !!" sauf que tant pis pr moi l'anesthésiste était super occupée et n'est venu qu'à 16h (autant dire que le trajet chambre de préparation à salle d'accouchement a été hyper long et pourtant peu de distance) - bref je m'installe tant bien que mal sur la table avec une anesthésiste (arrêtez de bouger - ne mettez pas les mains là ... et moi qui ttes les secondes stop!!!! contraction !!!!! ) - j'avoue une pose de péri assez douloureuse mais alors quel soulagement à peine 5 mn après je ne sentais plus rien ............ trop trop bien

là la sf m'annonce qu'elle comprenait pourquoi j'avais si mal j'étais dilaté à 8 - et 1/2h après j'étais à dilatation complète (qd elle nous a annoncé ça - ton papa et moi avons fondu en larmes .... et tte l'équipe présente: arrêtez on va chialer aussi - petit moment émouvant et drôle à la fois)

par contre après cett euphorie - longue période que je qualifierai sur le moment d'interminable: ta descente ... c'était long - douloureux - j'avais froid - je tremblais de partout mais vraiment comme jamais (heuresement que la sf était là pour nous rassurer - me changer de position - me mettre sur le côté (tt est normal ... ça le fait svt)

petite précision est que sur le côté douloureux - en fait j'avais un peu bcp zappé que je pouvais rappuyé pour avoir des doses de péri d'où les fortes douleurs ....

bref enfin c'est l'heure de pousser il est 18h25 - je me remémore les cours d'accouchement et c'est parti - 1 - 2 - 3 ... poussées - je n'arrivais plus à savoir combien ni à me concentrer sur ce qu'il fallait faire -  surtt que là l'aide soignante me dit: "c'est bien madame on commence à voir ses cheveux ... moi: quoi c'est tout!!! (vu la douleur j'avais l'impression que la tête entière était passée - en fait j'avais un énorme hématome d'où la douleur) - à un moment je suis réellement partie (une dissociation complète du corps et de l'esprit - ça fait tt bizarre) et une fois revenue à moi j'ai poussé de ttes mes forces et tu es arrivé en même tps quasi que le reste des eaux (la pauvre sf a été arrosée) - j'ai même pu venir te chercher (là aussi étrange moment qd on vous propose ça alors que vous êtes en train de pousser et qu'on ne s'imagine alors pas pouvoir attrapé son bébé)

et là du pur bonheur - des larmes et des larmes de joies (même si l'aide soignante nous a un peu fait peur - tu ne respirais que difficilement - tu avais avalé du liquide - en insistant auprès de la sf pour qu'elle t'ausculte) - finalement tt s'est bien passé tu es allé avec ton papa pour la pesée - t'habiller - pdt que la sf me faisait des pts (éraillures internes et externes ... là encore pensez à remettre une dose de péri - placenta nickel) :

2 heures rien que nous 3 - à se découvrir les yeux ds les yeux - trop génial (également à prévenir tt ceux qui attendaient depuis la veille qd même !!!)

 

F18f2affd9d840b2e6364863ecce5602
100 pts

Commentaires

Articles traitant de sujets similaires

Preparation-accouchement

7 raisons de refaire une préparation à l'accouchement

Postpartum

Ces douleurs post-accouchement qui nous gâchent la vie