Accouchement déclenché pour un premier bébé

postée
\ Accouchement du 27 août 2011
t Durée : 6 heures

Bonjour à toutes!

Voilà 9 mois que j'ai accouché de mon petit bonhomme.

Pendant ma grossesse, je voulais un accouchement aussi naturel que possible, sans péridurale, avec liberté de mouvement, et si possible dans l'intimité (certes forcément relative dans une grosse mater de niveau 3). Je savais déjà que je devrais accoucher en position gynéco (super!) et avoir une perf. En plus, j'avais un placenta qui affleurait le col, donc la mater "m'imposait" la péri à cause du risque accru d'hémorragie.

J'ai perdu les eaux chez moi à 6h du matin, quelques jours avant la date du terme. En arrivant à la mater, sur le coup de 7h, je pensais que j'accoucherais dans la journée, mais non... Mon col était long, postérieur et tonique, donc je savais que ce serait long, mais le soucis, c'est que le travail ne commençait pas. J'avais des petites contractions, mais peu douloureuses et qui n'agissaient pas sur le col. D'ailleurs ça faisait des semaines que j'avais des contractions toute la journée...On me dit qu'il y a 90% de chances que le travail démarre dans les 24h.

Au bout de 24h, toujours rien. On commence les antibio pour prévenir une infection, vu que la poche des eaux est ouverte. Ils veulent attendre au maximum que les choses se fassent naturellement.

Au bout de 48h, tjs rien, sauf mes petites contractions. Je commence à être très fatiguée, surtout nerveusement. TV TRES douloureux! La SF essaye de favoriser l'ouverture manuellement.

+72h de la perte des eaux:  ils tentent une maturation du col. On me pose le matin un propess à base de progesterone sur le col, et on me dit que dans la plupart des cas ça suffit à déclencher le travail. Toujours rien.

+4 jours après la perte des eaux: le matin, TV: le col est très légèrement ramoli, mais toujours long et fermé. Cette fois on me dit qu'on ne peux plus attendre, qu'il faut que j'accouche (houra!!!!). Donc je passe en salle de travail pour le déclenchement. J'ai peur d'avoir une césarienne car le col est loin d'être favorable.

9h: On me pose un gel d'hormones sur le col, allongée sur la table de travail, avec perf et monito en continu. Chéri me rejoint. Les contractions sont de plus en plus douloureuses mais franchement gérables.

12h: Le travail se déclenche enfin!!! Là ça ne rigole plus. Les contractions sont TRES douloureuses, et surtout la suivante commence avant la fin de la première, donc aucun répis. Visiblement, ça peut arriver lorsqu'on fait un déclenchement sur un uterus contractil comme le mien, avec sensations décuplées par la poche déjà rompue. Je hurle directe pour avoir la péri (hum hum, oui je sais, je voulais pas la péri). On me la pose rapidement, et elle fait effet tout de suite. J'ai une pompe pour ajouter des doses mais ce n'est pas nécessaire, je crois que j'ai tellement hurlé que le doc à mis la dose!

Après, que du bonheur. Je reste allongée, j'ai l'impression de flotter tellement je suis bien. La péri a été super bien dosée, aucune douleur, et pourtant je sens mes jambes, je peux bouger et je sens bébé.  Avec chéri qui me tient la main on parle, je regarde par la fenêtre le ciel et les arbres, la pluie et le soleil qui alternent, un vrai moment de bonheur, je suis dans un autre monde. J'ai de très belles contracetions toutes les 2 min d'après le monito...

14h, je suis dilatée à 2.

15h, je suis à 3.

16h, je suis à 5.

17h, je suis à 10.

La sage femme me dit d'essayer une poussée voir si il faut laisser bébé descendre tout seul ou bien si on peut y aller. Elle me dit ok, c'est bon on y va. Il faut dire que toute la dernière demi-heure j'ai senti bébé descendre petit à petit à chaque contraction. Elle m'installe tranquillement et prépare tout pour l'arrivée de bébé. Je suis zen.

17h20, on commence. Je donne tout ce que je peux, bébé descend bien. 30 min après, bébé est un peu bloqué, mais il manque presque rien. Elle me dit que soit elle fait une épisio et il est là tout le suite, soit on se donne encore 10 min, parce que bébé supporte très bien les contractions. Je lui dit que j'ai encore la force, et on continue.

18h01, bébé est sur mon ventre. Pas d'épisio ni déchirure. Un vrai moment de bonheur où on ne sait pas trop ce qui se passe et ou pourtant on est heureux et comblés. Premier regard échangé avec bébé, un très très grand moment comme on n'en vit pas beaucoup dans sa vie...

Voilà. J'ai un très bon souvenir de cet accouchement. Bien que déclenchée, j'ai peu souffert grâce à la péri, et ensuite tout à été parfait, j'étais très sereine. Juste le regret de ne pas avoir pu vivre cette naissance naturellement comme je l'aurais souhaité, mais je ne perds pas éspoir pour le prochain bébé!

198ab32a25515623472245e04cc31d64
261 pts

Commentaires

  • Nono Merci pour ton récit d'accouchement. Je comprends ta déception mais ce sont les circonstances qui ont en voulu autrement, et non ta volonté d'avoir un accouchement naturel. Je n'ai pas été déclenchée mais j'ai eu de l'ocytocine pendant mon travail car j'étais bloquée à 8cm (et j'ai accouché sans péri) et c'était l'enfer. Alors si le fait d'avoir un uterus contractile accentue les choses, je n'ose même pas imaginer la douleur... Et malgré la péri, ça reste un bel accouchement. Je te souhaite un prochain accouchement en accord avec ton plan de naissance! :-)
    il y a plus de 6 ans
  • ecrire un commentaire

Articles traitant de sujets similaires

Preparation-accouchement

7 raisons de refaire une préparation à l'accouchement

Postpartum

Ces douleurs post-accouchement qui nous gâchent la vie