Kaylia , notre amour !

postée
\ Accouchement du 21 mars 2012
t Durée : 8 heures et 20 minutes

Récit accouchement : Olivier (son papa)

Tout commence le 19 mars ou je me lève avec une sensation bizarre, je ne suis pas comme d'habitude , je touche mon ventre et je sens ma fille bouger tout va bien!

Toute la nuit de ce lundi, je sens mon ventre se durcir mais vraiment rien de douloureux je contacte la maternité qui me dit " quand ça sera un vrai travail vous sentirez les contractions !" Je m'execute et retourne me coucher ...

Le 20 mars : Le matin ça se calme, je me dit que finalement j'ai bien fait de rester à la maison mais je me sens vraiment fatiguée, je fais le ménage, nettoie ma terrasse de fond en comble. Vers 19h je propose à mon homme de nous promener, nous sommes allés faire le tour du paté de maison histoire de voir si ça pouvais faire bouger les choses...

En rentrant, je m'aperçois que ça reprend mais pas de la même manière, comme une envie pressante d'aller a la selle et finalement plus envie une fois sur le trone !

Mon ventre se durcit toujours et toutes les 5 minutes je note même en rigolant, en disant a mon homme "regarde c'est bizarre quand même" mais vu qu'aucune douleur n'est là, je me dis que ce n'est pas pour toute suite et surtout pas pour maintenant. Nous mangeons tranquillement ...

Après un autre coup de fil à la maternité je décide d'y aller toujours sans grand espoir mais pour voir ce qui se passe. Je dis à mon homme de se préparer, lui qui était sur sa console à jouer il était pas très motivé, il croyait surtout que je voulais aller a la maternité juste comme ça !  Etant donné que je devais me faire déclencher le 25 mars si elle ne s'était pas décidée avant, on s'était préparée à l'avoir dans les bras ce jour là et pas avant .

Arrivés à la mater à 23h la sage femme m'examine, résultat du TV col éffacé ouvert à 1 doigt , contractions rapprochés.

On me laisse le monito pendant 1h et là, elle revieny en me disant que quelque chose ne va pas, que le coeur de ma petite fille tachycarde que ce n'est pas normal. Je me permet de lui expliquer que sur la fin de ma grossesse c'est arrivé plus d'une fois et que d'ailleurs la semaine passée j'étais au même endroit pour faire vérifier tout ça.

Elle contacte le gynécologue pour lui en faire part mais lui ne s'inquiète pas pour autant, il faut juste continuer à surveiller. Elle me refait un TV col, à 2 et la ça bouge et j'ai compris que j'allais accoucher. Mais à aucun moment la sage femme n'y a fait référence, ce qui a bien eu le dons de nous agacer jusqu'a que Olivier s'impatiente et nous lui demandions ce qu'il en est et cette voix qui nous dit :   Ben d'ici 7h00 du matin vous aurez accouché". Là toute les pensées m'ont traversé, l'esprit mais je pense n'avoir jamais réalisé même à ce moment que j'allais accoucher.

Olivier retourne a la maison pour aller chercher les affaires de la maternité, son chargeur, et en profite pour boire 1 petit coup pour ce rebooster ! Pendant ce temps on ma installée sur le ballon, je fais plein de mouvements tout en regardant la télé avec juste un oeil, car j'étais complétement dans mon monde. Il revient 45 minutes après, mon col était à 3 et j'ai toujours le sourire, lui aussi, ça fait plaisir. 

Le temps passe je commence à sentir les contractions mais c'est gérable.

A 3h00:  Col ouvert à 4 on me propose la péridurale, je supporte toujours les contractions mais je me dis que si j'arrive plus à gérer peut être qu'il sera trop tard donc j'accepte.

4h00 : On m'installe dans la salle d'accouchement l'anesthésite arrive très vite, je me demande même si elle dort pas dans son cabinet, on me met la péridurale en finesse je n'ai rien senti de douloureux. Une fois posée, on m'allonge et on me laisse. Avec Olivier, on en profite pour faire quelques photos c'est un moment de répis très plaisant on s'amuse à regarder à combien montent les contractions, on discute mais rapidement un coup de barre nous prend on en profite pour essayer de se reposer . Je n'y arrive pas je suis anxieuse .

6h00: La sage femme revient, me regarde et mon col est à 9, là je sais que c'est pour bientôt et je commence vraiment a strésser, mon corps se met a trembler de partout , tout mes membres bougent, je ne controle plus rien ! Et la une douleur arrive, la sage femme me repose de la péri par un tuyau a côté de mon épaule, elle appuie trop fort sur la seringue et je recois le 3/4 sur le visage...

6h40 : Col à 10 je tremble toujours, je n'arrive plus a gérer mon stress. On décide de me mettre sur le coté pendant 30 minutes histoire que la tête du bébé s'engage. 2 minutes après qu'elle soit partit, une douleur insupportable me prend, je demande a Olivier d'aller chercher la sage femme.

Elle arrive et je lui dis que ça pousse, que j'ai mal. Mon dos me lance, mes reins me brulent ! Elle me regarde histoire de dire "c'est pas possible, y'a 2 minutes le bébé était trop haut "

Je lui demande de regarder et là elle me dit "elle est la !" J'ai mal, j'ai peur, je tremble. On me met les étriers, Olivier est là prêt de moi, Dieu merci et cela m'a beaucoup aidée a ne pas craquer.

7h10 : C'est parti ! On me demande de pousser, j'essaye de me remémorrer mes cours de préparation à l'accouchement... Je pousse mais dans le vent ! Le gynécologue arrive, me remercie de l'avoir laissé dormir cette nuit et s'installe . Il dispute la sage femme qui n'a pas percé encore la poche des eaux, d'ailleurs je me demande aussi ce qu'elle attendait !

On reprend la poussée et la j'avoue que j'ai beaucoup de moment flou, j'ai beaucoup fermé les yeux, le stress, la peur, le manque de confiance en moi. J'ai essayé de faire abstraction de ça mais cela m'a été impossible. Je n'avais plus la possession de mes jambes, je ne gérais plus, la douleur était insupportable. Je ne saurai dire combien de fois j'ai poussé.  Je me souviens d'une phrase que le gynécologue a prononcé " Vous pourrez lui faire des couettes " 

Après 20 minutes ...

A 7h38, ma fille est la sur moi ! Je ne saurai pas décrire le sentiments que j'ai éprouvé à ce moment là, c'est indescriptible.  Son papa et moi sommes émerveillé par sa beauté, elle est toute rose toute belle. Le premier constat sera qu'elle a mon nez et on en rigolera, son papa coupera le cordon. Elle partira pour les soins et se faire habiller avec son papa et ils reviendront 10 minutes plus tard me rejoindre. J'apprends qu'elle fait 3kilos330.. Le papa donnera le premier biberon qu'elle prendra en 5 secondes !

Nous sommes tous les trois dans la chambre et la ça y est, on réalise, nous sommes parents ! On la regardera sur tous les angles pour lui trouver au final tout de magnifique ! C'est notre fille ,notre petit bout de nous, notre vie ...

J'avoue jusqu'à cette instant ne pas avoir pris réellement conscience que j'allais avoir un enfant comme quoi, les 9 mois sont long mais tellement importants !

Commentaires

  • Nono Très jolie petite bouille! Très beau récit, bien raconté. On sent bien que tu perds pieds, et que tu paniques. Mais tu te resaisis bien! Merci d'avoir partager avec nous ce petit bout de vous. Et plein de bonheur à tous les 3!
    il y a plus de 5 ans
  • ecrire un commentaire

Articles traitant de sujets similaires

Preparation-accouchement

7 raisons de refaire une préparation à l'accouchement

Postpartum

Ces douleurs post-accouchement qui nous gâchent la vie