Mon deuxième accouchement

postée
\ Accouchement du 28 mai 2011
t Durée : 8 heures
Greg-2688

Ma fille était prévue pour le 17 mai 2011. Nous ne connaissions pas le sexe. Nous avons eu la surprise à la naissance. Sur la photo, elle a 44h. Elle a été prise juste avant notre sortie de la maternité.

27 mai 14h.
J'ai dépassé le terme depuis 10 jours. J'ai rendez-vous avec mon gynécologue pour ce que j'appelle mon "rdv du 10e mois".  Aucune contraction au monito qui n'aura jamais été aussi plat. Un col tellement long que le gynéco à du mal a y trouver l'ouverture de 2 tout petits centimètres.
Le déclenchement semble inévitable. Je rentrerai donc à la maternité lundi 30 mai au soir. Maturation du col toute la nuit et déclenchement prévu pour le mardi 31 mai. 42SA...
je rentre à la maison dépitée, découragée, déprimée...

28 mai

Je me lève à 6h30, un samedi matin. Je n'arrive plus à dormir. Je surfe un peu, range un peu la cuisine, prends une douche...
A 8h30, je ressens comme des douleurs de règles, des contractions, régulières et assez douloureuses pour que je les chronomètre un peu. Je contracte toutes les 2 minutes mais au bout de 20 minutes, plus rien. Grrrrr !!! J'y ai cru pourtant !!!
A 9h30, les contractions recommencent. Directement toutes les 2 minutes. Plus douloureuses. Elles augmentent en intensité.
A 10h, il me semble que je perds un liquide un peu étrange. Bon, Anne-Laure, il est temps de te rendre à l'évidence, c'est pour aujourd'hui. J'apelle ma maman qui a 1h30 de route. Mes contractions sont déjà pas mal douloureuses mais ma maman me dit : "j'ai quand même le temps de prendre un petit café avant de prendre la route ?" Bien sûr ma petite maman ;) Prends ton temps mais fais vite !
Je téléphone à ma meilleure amie qui habite tout près pour qu'elle vienne en attendant ma maman.
- Allo, super coupine, tu peux venir stp ?
- Oh arrête, c'est une blague ??
- non c'est pas une blague, bouge ton cul !!
- j'arrive mais la, je suis à T. donc ça risque d'être un peu long
- ok, prends ton temps mais fais vite !
Bon je vais changer les draps de notre lit au cas ou ma maman doive passer la nuit ici, qu'elle ait de beaux draps tout propres. Changer un lit avec des contractions douloureuses toutes les 2 minutes, c'est pas une mince affaire. A vrai dire, c'est surtout mon cher et tendre qui a changé les draps du lit et entre 2 contractions, je donnais de mes nouvelles à mes copinautes.
Quand soudain, je réalise un truc de fou !! Je ne me suis pas occupé de mes poils sous les bras !!
 - bébé, faut que je me rase les poils sous les bras!
 - nan, mais attends, on s'en fout de tes poils sous les bras, c'est pas là que ça se passe de toute façon !!
 - hiiiii mais moi je m'en fouts pas !!! (Contraction qui me plie en 2...bon ok, manipuler un rasoir risque d'être dangeureux)
- Bon, en attendant, faut que je me rase moi...
- Pourquoi mes poils sous les bras sont moins importants que tes poils sur la gueule ???? (contraction qui me plie en 2...ça c'est le bon dieu qui me punit d'être méchante avec mon homme. Je déclare forfait)

Midi, on part à la maternité. Une tite larmiche quand je bisouille mon grand garçon qui va devenir grand frère dans quelques heures...
Entre notre appartement et la voiture, j'ai du avoir 3 ou 4 contractions. J'ai croisé une dame dans le garage au milieu d'une contraction. Elle m'a dit "bon courage". Mais moi j'ai entendu: "t'as encore rien vu, tu vas en chier des ronds de cuir!"
Dans la voiture, c'était plutôt rock'n'roll. Je me tenais au plafond à chaque contraction. Ca commençait à être dur de bien respirer pendant les contractions mais j'essayais...
Pas de place de parking près de la maternité...Pas grave, je vais marcher, ça fera avancer le travail. Je me suis arrêtée à chaque plot, à chaque feu tricolore pour m'y appuyer pendant les contractions. Le chemin ne m'a jamais semblé aussi long ! Puis quand il faut traverser la route, grande question existentielle : y aller tout de suite au risque d'avoir une contraction au milieu de la route ou attendre la contraction suivante pour être sûre d'avoir le temps de traverser...Ouilllleeee....bon ok, là on peut traverser, j'ai 2 minutes, top chrono.
Peu avant d'arriver, une nouvelle contraction me bloque sur place. Une passante s'arrête :
- Vous n'allez quand même pas accoucher là ?
- (...)
Arrivés à la maternité, j'entre en salle d'examen. La sage femme me demande si je veux la péridurale. Non merci.
Elle m'examine, tout comme mon gynécologue la veille, elle n'arrive pas à accéder à l'ouverture du col facilement. Mais après m'avoir trituré, le verdict tombe : 2doigts larges...
 - Rassurez moi madame la sage-femme, c'est pour aujourd'hui ?
 - Pas sûr... (j'ai eu envie de pleurer là...)
- Bébé à le dos contre votre dos. Vous sentez bien bébé entre les contractions ?
 - Non
 - On va faire une petite écho alors. C'est une fille ou un garçon ?
 - On sait pas, on veut garder la surprise
- Oh, ben je vais faire ma curieuse !
- si vous gaffez, je vous butte.
Je suis transférée en salle de monito. Les contractions commencent à chatouiller sérieusement. La jeune stagiaire me dit qu'ils vont surement me garder vu ma tête (j'ai dans l'idée que c'est pas un compliment sur mon teint ça...) Elle me demande de m'allonger pour placer facilement les capteurs et après je peux me lever. Pour commencer, je reste sur le côté et je regarde le tracé du monito qui reste plat ! Là, je commence à pleurer.
- Bébé, je te jure que j'ai des contractions super douloureuses, toutes les 2 minutes. On les voit pas sur le monito. Les SF vont pas me croire et me renvoyer à la maison alors que je suis en train d'accoucher (cette phrase est evidemment ponctuée de sanglots et de contractions)
 - Mais t'inquiète pas, elles connaissent leur boulot !
- Oh putain, bébé, je dois pousser, apelle les SF, je dois pousser !!!
Les SF arrivent, elles sont 4. L'unes d'elles me demandent de me mettre sur le dos pour l'examen. C'est atroce de douleur d'être sur le dos ! Pas le temps de me retirer le pantalon, j'ai rompu la poche des eaux (il est alors 13h). Je ne suis qu'à 4 cm, j'ai donc interdiction de pousser ! Le liquide est brun. Une perf d'antibios sera nécessaire pour éviter l'infection. Je suis rassurée : c'est bel et bien le jour J au cas ou j'en doutais...Les SF m'aident à me déshabiller. A quoi j'ai pensé au moment de retirer mon haut ??? Mes poils sous les bras !!! Je venais de souiller la salle de monito avec du liuide amniotique en quantité, je chounais pendant les contractions et j'avais encore l'impression que ma dignité était intacte. Mais une fois qu'elles auront vu mes poils sous les bras, c'était foutu, mon amour propre allait mourrir ce jour là...
A partir de la rupture, les contractions sont devenues à la limite du supportable, j'ai commencé à crier à chacune d'elles. Je suis toujours en salle de monito car aucune salle de naissance n'est libre ! Finalement, je demande la péridurale très rapidement. on pourra me la mettre une fois en salle de naissance.
A 14h, une salle s'est libérée, en sortant de la salle de monito, je découvre 3 futures mamans qui attendaient d'être monitorées...Misère, j'ai du leur faire peur avec mes hurlements ! 

 J'arrive dans la salle de naissance, je reste debout jusqu'à l'arrivée de l'anesthésiste, je ne peux en aucun cas m'allonger ou m'assoir. A chaque contraction, je sens que bébé descend et qu'il pousse. C'est terrible car je veux l'accompagner dans la poussée mais je ne peux pas. M'empêcher de pousser était plus pénible que la douleur elle même. A 14h30, l'anesthésiste arrive enfin. Comme une bonne élève, je fais le dos rond. Il me pique entre 2 contractions et la péri a un effet quasi immédiat. J'ai encore senti une contraction après la pose puis après plus rien du tout ! La SF m'examine à nouveau, j'en suis a un tout petit 5cm. Donc en 1h30 de contractions violantes, j'ai même pas gagné un cm. Je ne regrette donc pas d'avoir cédé à la péridurale et je ne m'attends pas à ce que mon bébé arrive rapidement...je me prépare à 4 ou 5h de patience.

Vers 15h, l'anesthésiste repasse me voir pour me faire une petit injection pour faire remonter ma tension qui était descendue à 6. Cela expliquait sûrement pourquoi je me sentais baba cool. Pendant qu'il faisait son injection, je lui ai fait une thèse sur le métier merveilleux qu'il pratiquait !

Il est 15h30 quand j'apelle la SF. Je sens que le bébé pousse ! Au vu de mon monito, elle avait la même impression. Elle m'examine et là, elle a ces mots magiques :
- Votre bébé est là, on voit ses cheveux ! Il arrive
- Vous deconnez ? Sans rire ? C'est pas une blague ?
 - non non, c'est pas une blague, il est là !
Je rentre dans un fou rire magistral. je suis passée d'un petit 5cm à la dilatation complète en même pas 1 heure. Je regretterai presque d'avoir pris la péridurale.
 - Bon, j'appelle votre gynécologue pour qu'il arrive rapidement et une fois qu'il est là, vous pourrez mettre au monde votre bébé.
Le gynécologue est arrivé vers 16h20, 16h25. Il passe rapidement dans ma chambre pour me dire bonjour, repart se préparer et vient m'installer sur les étriers.
 -A la prochaine contraction vous allez pouvoir pousser !
Je pousse de toutes mes forces, malgré la péridurale, je sens bébé descendre et commencer à sortir. Stop. La contraction est finie, on attends la suivante
- Je veux pas attendre, je veux pousser !
- Si vous poussez hors des contractions c'est inutile
Il n'a pas eu le temps de finir sa phrase qu'une nouvelle contraction m'invitait à pousser.
La tête est là !
Une dernière contraction, une dernière poussée et c'est bon, le bébé est sorti, tout de suite posé sur moi ! Il est 16h32.

Mon gynécologue dit alors

 - bon, regardons un peu quel secret il cache.
Et moi :
- Oh, une fille, et mi rire, mi larmes, je dis ; j'étais persuadée que c'était un garçon ! "
C'était la plus belle surprise de ma vie !
- Comment allez vous appeler cette petite ? demande le gynécoloque ?
- Clémentine
- Tiens, c'est le prénom de ma grand-mère ! Félicitations à tous les deux.
Ainsi naquit donc ma poupée acidulée et toute sucrée, ma petite Clémentine !
Le 28 mai 2011, à 16h32, 8h après les premières contractions et en 5 min de poussées
3kg et 48,5cm

E8aa0f0262aa57d6fa80b0542d82035c
100 pts

Commentaires

  • Nono Très chouette récit également! C'est allé très vite entre 5 et 10. Tu n'as rien vu sur le monito, rien senti ?
    il y a presque 6 ans
  • ecrire un commentaire

Articles traitant de sujets similaires

Preparation-accouchement

7 raisons de refaire une préparation à l'accouchement

Postpartum

Ces douleurs post-accouchement qui nous gâchent la vie