Naissance de notre fils

postée
\ Accouchement du 19 mars 2015
t Durée : 24 heures

Voilà déjà 1 an que notre fils est entré dans notre vie et qu'il nous apporte chaque jour joie, bonheur et fierté! 

Mon terme était prévu le 16 mars, malgré toutes les activités bien connues pour déclencher le travail, notre petit bonhomme n'est pas décidé à sortir. Rdv à la maternité ce matin là pour un contrôle, aucune contraction. Je n'en ai jamais eu pendant la grossesse. Rien ne se passe, et je retourne le 18 mars pour un nouveau contrôle.

Ce matin là, je suis optimiste, au lever j'avais quelques douleurs de règles et j'avais perdu le bouchon muqueux ! Certaine d'être gardée, je termine de boucler ma valise. Mais à 9h le monito affiche encore moins d'activité qu'il y a 2 jours, je rentre chez moi déçue... Puis à 11h20, je sens une contraction, aucun doute, c'est bien ça ! Et ça reprend 1/2h plus tard, et ainsi toute la journée. La douleur augmente mais les contractions, malgré qu'elles se rapprochent, restent irrégulières. La sage femme a dit qu'on file à la maternité lorsque les contractions sont régulières et viennent toutes les 5 min pendant au moins 1h. Je suis sur mon ballon, je fais des ronds. Mon homme qui est rentré du travail prépare à manger, puis nous regardons un peu la tv. On décide rapidement de monter se coucher pour être en forme pour l'accouchement.

Au bout d'1/2h et de fortes contractions, je prends du Spasfon (sachant pertinemment que ça ne fera rien) puis je retourne sur mon ballon. Mon homme me demande si je veux allé à la maternité, il est minuit, je refuse, mes contractions sont irrégulières, ils vont me ramener chez moi. Je lui dis que si ça reste comme ça, on ira demain matin, je fixe 6h parce que quand même, j'ai mal!! 

Il est 4h, je suis épuisée, toujours sur mon ballon, la douleur de plus en plus forte mais toujours irregulié. Enfin je ne sais pas vraiment, entre la douleur et la fatigue, cela fait 1h que je ne compte plus. Je décide de m'allonger un peu et lorsque je me lève de mon ballon, impossible ! J'ai l'impression d'être déchirée en 2, que le bas de mon corps reste collé au ballon alors que le haut tire dessus. Je me rends alors compte de la réelle intensité de la douleur! Je réveille mon homme "on y va!" il saute du lit et à été parfait. Il a chargé les affaires, m'a aidé à m'habiller, revenait vers moi à chaque contraction, je m'accrochais à son cou pour m'étirer le ventre, ça me faisait du bien. Je me suis dis "comment je vais faire pour descendre en bas, traverser la salle, descendre les marches de l'entrée, m'asseoir dans la voiture!!!?? Aaahh" bon en fait j'ai réussi ! ;) 

Nous voilà partis pour la maternité, je ne cesse de répéter "j'ai trop mal! Pourvu que ce ne soit pas un faux travail! J'ai trop mal ! Qu'ils ne me ramènent pas chez moi, m'en fout je resterai!" lol 

On arrive à 4h20. Le chemin jusqu'à la maternité me paraît interminable. Une sage femme nous attend. Elle m'enregistre "grouille-toi stp j'ai maaaal!!" elle m'ausculte "vous êtes ouverte à 6!" whaou!! Je suis trop contente! Elle m'annonce qu'on va de suite en salle de naissance. "voulez -vous une péridurale ?" "Oui!" et là, je cours aux toilettes vomir vomir vomir!

En salle de naissance, mon homme et moi sourions. Bientôt nous serons 3! :) j'ai en fait des contractions toutes les 3 min. L'anesthésiste arrive, à 5h la péri est posée. Petit bémol, elle ne fonctionne que d'un côté... Pas grave, ça soulage un peu quand même, mais je douille toujours à moitié. Bébé descend tranquillement mais regarde vers la gauche. Les sages femmes veulent me tourner d'un côté mais l'anesthésiste de l'autre pour voir si ça endormirait l'autre côté. Rien n'y fait, il se décide à me reposer la péri peu avant 8h.

Je peux enfin dormir un peu. Mon col se dilate d'1 cm toutes les heures. L'équipe de nuit vient me dire au revoir et l'équipe de jour vient se présenter. On dit à mon homme d'allé manger un truc à la cafétéria maintenant, bébé n'est pas encore là. A 9h, je suis à dilatation complète, on me dit qu'on va attendre 2h pour que bébé mette sa tête dans le bon sens. 

Je commence à bien sentir bébé qui descend, il appuie sur mes intestins, je vois donc où il se trouve. C'est génial. J'ai cessé d'injecter du produit de la péri pour ressentir tout de même un peu son passage. A 11h, la sage femme et l'étudiante sage femme arrivent pour s'installer et c'est parti pour la poussée. Ça blablate entre 2 poussées, je préviens quand une contraction arrive et au bout d'1/2h, on me dit de tendre les bras pour attraper mon bébé. Il est enfin là, sur moi. Je reste un peu bête devant ce petit être tout violet qui râle ! :) je suis heureuse. 

L'auxiliaire puéricultrice prend mon fils et va avec papa faire les 1ers examens. Je dois encore pousser pour éjecter le placenta. Malheureusement un morceau est resté dans mon utérus et je fais une hémorragie. Mon fils et son papa quittent la pièce. Le médecin et l'anesthésiste sont appelés, le médecin est sur une césarienne et l'interne sur un autre accouchement, mais le médecin arrive assez rapidement. Il paraît serein mais je le sens "fouiller" rapidement dans mon utérus pour trouver le morceau et demander régulièrement combien de Ml de sang j'ai perdu. Je ne me sens pas bien, on me met sous oxygène . Le médecin extrait le morceau manquant, j'ai perdu 800 Ml de sang, je sens la pression retomber. Le médecin recoud ma petite déchirure, la salle se vide peu à peu. Et mon homme revient avec notre bébé contre sa peau. Je me sens trop faible pour le prendre dans mes bras et je reste les regarder remplie d'amour et de fierté . :)

Malgré l'hémorragie, je garde un magnifique souvenir de mon accouchement. J'avais une confiance totale en le corps médical et je ne retiens que la naissance de mon fils qui s'est merveilleusement bien passée !!! <3 

8b0f6dddc2a13d98ea77520e1d6d4af8
50 pts

Commentaires

Articles traitant de sujets similaires

Preparation-accouchement

7 raisons de refaire une préparation à l'accouchement

Postpartum

Ces douleurs post-accouchement qui nous gâchent la vie

Les récits d'accouchement
des Ptits Mwana

Des récits d'accouchement écrits par les mamans pour les mamans

Écrire votre récit