Souhait d'accouchement sans péridurale qui se termine en césarienne

postée
\ Accouchement du 04 janvier 2015
t Durée : 5 heures

Bonjour à toutes,

Je souhaite raconter ici mon accouchement qui ne s'est pas déroulé exactement comme je l'imaginais. C'est mon premier bébé, la grossesse s'est plutôt bien passée. Le jour du terme arrive et toujours pas de contractions. Le jour du terme, nous allons à la maternité pour un contrôle. L'échographie est bonne et nous avons fait deux monito car sur le premier, le bébé semblait un peu "endormi". Mais pour les soignants, pas de soucis, nous rentrons chez nous. J'avais un peu peur d'être déclenchée et je priais pour un début de travail spontané !

Le lendemain, 7h, réveil avec des contractions qui sont tout de suite rapprochées. J'ai cru avoir fissuré la poche des eaux donc on part tranquilement à la mat'. Arrivée à 9h15, je suis auscultée un quart d'heure plus tard. Col dilaté à 1.5 mais le travail commence doucement. En fait, la poche des eaux n'est pas fissurée. La sage femme me propose d'aller marcher dans l'hôpital et ne souhaite pas me renvoyer chez moi car les contractions sont toutes les 5 minutes.

Nous partons donc pendant plus d'une heure marcher dans la mat'. Nous sommes revenus un peu avant midi car les contractions devenaient vraiment douloureuses et encore plus rapprochées. Résultat, dilaté à 4cm (en 2h). Elle me passe en salle de naissance et me propose de prendre un bain. J'avais dans l'idée d'essayer d'accoucher sans péridurale (si je gérais bien les contractions et si le travail n'était pas trop long). Donc là j'étais contente car ça se passait bien. En attendant que la baignoire se remplisse, je refais un monito. Au bout de 20 minutes, elle revient et me dit que finalement, je n'irai pas dans la baignoire car le bébé supporte pas très bien les contractions. Elle me conseille de prendre la péridurale car elle souhaite rompre la poche des eaux pour vérifier la couleur du liquide... Première petite déception mais bon, j'accepte en me disant que c'est pour le bien du bébé. L'anesthésite arrive et me fait la péri. Je me couche sur le côté pour aider le bébé à mieux supporter le travail. Résultat, la péri ne fait effet que sur un côté du corps. La sage femme rentre dans la pièce avec une collègue et rompt la poche des eaux. J'ai vu dans le regard qu'elles ont échangées qu'il y avait un petit pb. Le liquide est teinté, ce qui veut dire que le bébé est en souffrance. Elle m'annonce qu'elle va appeler le médecin mais que selon elle, ce sera surement une césarienne. Bon là, je pleure un peu. Déçue de ne pas pouvoir accoucher par voie basse. Le médecin arrive, m'ausculte, et confirme ce que disait la sage femme.

Pas d'urgence mais vu que le bébé est en souffrance, qu'il est encore haut et qu'il reste encore plusieurs heures de travail, le médecin préfère la césarienne.

Là tout s'accélère, c'est assez impressionnant. Plusieurs personnes s'agitent autour de moi. Je suis branchée de partout. Mon homme n'a pas pu venir, il attend dans une pièce à côté. Heureusement, la sage femme qui m'a suivie depuis le début du travail est avec moi. Je tremble de partout, j'ai envie de vomir et je serre littéralement les dents. J'ai beau essayer de me détendre et de respirer calmement, ça ne fonctionne pas. Pas moyen de desserer les dents.

Je ne sens pas la douleur mais je ressens tout ce qu'ils font. Ca tire et ça pousse dans tous les sens. Puis ils sortent le bébé et me le montrent quelques secondes. Tout le personnel me dit "félicitations !" mais moi dans ma tête je me dis "félicitations de quoi ?" je n'ai rien fait, j'ai subit la situation c'est tout. Sensation étrange...

La sage femme, qui me rassurait bien, s'en va avec mon petit. Et là, c'est long et pas du tout agréable. On me recoud. Et enfin, je vais dans une salle où mon homme et mon petit bébé me rejoignent assez vite.

Bon mes jambes et mon ventre se sont réveillés un peu trop vite et l'infirmière n'a pas eu le temps de me donner les médocs.. Du coup, j'ai eu super mal pendant 5h. Elle m'a mis toutes les doses possibles mais une fois que la douleur est installée, c'est très long pour la calmer.

Voilà mon récit. Un besoin pour moi de l'écrire, de partager mon expérience. Un mois après, je pleure encore en y repensant... Difficile pour moi de me dire que j'ai accouché. J'ai plus la sensation qu'on a extirpé mon bébé de mon ventre comme un magicien sort un lapin de son chapeau...

Pendant la grossesse, je m'étais un peu préparée à l'éventualité d'avoir une césarienne. Mais peut etre pas assez finalement !

Maintenant, mon bébé est là et il est magnifique ! C'est le plus important, les autres sentiments se calmeront au fil du temps.

E9ee860422956deb32e2c45e9ea1e870
50 pts

Commentaires

Articles traitant de sujets similaires

Preparation-accouchement

7 raisons de refaire une préparation à l'accouchement

Postpartum

Ces douleurs post-accouchement qui nous gâchent la vie