La naissance d'alice

postée
\ Accouchement du 30 novembre 2012
t Durée : 2 heures et 40 minutes
Img_0827

Nous sommes le Jeudi 29 Novembre 2012 et j'enchaine tout mes rdv du 8ème mois (échographie de suivi, dernier cours de préparation à l'accouchement, anesthésiste et rdv gynéco).

J'ai la forme, en même temps cela fait un mois que je fais la canapette (avec monito 2 fois par semaine) car au 7ème mois nous avons détecté une résistance au niveau de l'artère utérine et un retard de croissance de la puce.

Depuis le 6ème mois, nous savons également qu'elle se présente en siège décomplété (fesse en bas).
Cette présentation ne m'inquiète pas car ma mère est née de la même façon et moi en siège complet (pieds en bas). Autant dire, une particularité de famille ^^. Ma sage femme m’avait également bien expliqué que la naissance en siège était plus « sportive » pour la mère car il faut faire toute la poussée pratiquement seule. En fait, il parait que si on touche le bébé avant la sortie de ses bras, il a le réflexe de les lever et donc de se coincer ……..


A l'échographie du 29/11, j'apprends que ma fille, a mit un pied en bas. Je n’y pense pas trop car je sais déjà qu'on va me proposer une césarienne (risque de procidence du cordon), mais j'attends le rdv du soir avec ma gyneco. En même temps, l'appareil estime le poids de ma fille à 2kg 120 soit juste au dessus du minimum accepté par l'hôpital (sinon c'est direction le CHU en dessous de 2kg 100). Cette information me rassure un minimum car ça veux dire que le repos est bénéfique et étant donné qu'il me reste un mois de grossesse, je peux espérer avoir un bébé d'au minimum 2kg 500 (mon poids de naissance...)

Je passe la journée tranquille avec mes RDV, l'anesthésiste me conseille la péridurale parce que "vous ne vous rendez pas compte de l'intensité (la douleur?) des contractions pendant le travail..." C'est rassurant merci !


Mon rdv gynéco arrive et nous parlons de l'échographie du matin. Comme je le pensais, on en programme une césarienne pour le 10 Décembre. Cela me laisse donc 10 jours pour acheter des vêtements (taille naissance), préparer la valise....

Je rentre à la maison, appelle mon chéri pour le tenir informé. Heureux, malgré les circonstances, de connaître la date de naissance de sa fille, il part fêter tout ça avec ses collègues. Moi j'appelle ma mère qui me soutient et me dit que c'est dommage, je ne connaîtrais jamais la sensation que donne une contraction.

Mon chéri rentre vers 21h00, un peu éméché, on mange en parlant de notre futur, en essayant de réaliser que dans 10 jours nous serions parents. Nous prévenons la famille et les amis que la naissance est programmée.

23h, tranquille devant la télé, je discute par sms avec 2 amies, et tout à coup, une contraction douloureuse. La 1ére, une sensation de règle très douloureuse. Je ne m'inquiète pas et prends un spasfon en me disant que ça passera.
Nous allons nous coucher car Mr travaille le lendemain. 5 minutes plus tard, une seconde contraction. Je me lève par réflexe et me rassois sur le lit. Et là, les contractions s'enchainent toutes  les 2 minutes. Nous appelons la maternité car c'est vraiment douloureux et rapproché et nous sommes inquiets.

La sage femme (celle qui m'accouchera au final) nous réponds que c'est surement un faux travail car je ne suis qu'à 8mois de grossesse, et puis bon cela fait à peine 15 minutes que je contracte (autant dire qu'elle me prend pr une douillette). Elle me conseille 2 spasfons, 1 bain , 2 spasfons et au lit.

C'est parti pour le bain, sauf qu'il n'y a plus d'eau chaude (saleté de cumulus). Mon chéri s'occupe donc de faire chauffer l'eau à la casserole (:p) pendant que je moi je crie déjà car je ne trouve pas de position, je n'arrive pas à souffler correctement (les cours ne m'ont pas servi) et surtout je panique car je ne comprend pas ce qu’il se passe (toujours pas compris que c’était le grand jour ^^).Le bain n'arrive pas à se remplir d'eau et j'ai tout à coup envi d'aller au toilette. Je me vide un peu (....) pendant que mon chéri me demande si ça va, si je peux sortir car il s'inquiète de m'entendre crier sans pouvoir m'aider. Je sors pour aller dans le lit car j'ai froid (je suis nue depuis l'idée du bain) et là une envie de vomir me prend tout à coup, je repars au toilette et renvoi mon diner (.....) Bon ok, maintenant je suis vidée mais j'ai toujours aussi mal, les contractions sont longues et rapprochées. Je perds pas mal de sang, donc nous rappelons la maternité. Il s'est passé 30-45 minutes depuis le 1er appel, j'ai l'impression que tout s'est fait en 5 minutes. Mon chéri réexplique à la sage femme tout ce qu'il vient de se passer, que la petite a un retard de croissance, présentation en siège et qu'une césarienne est programmée. Là forcement, elle nous demande de venir rapidement pour m'examiner.

Bien sur, aucun sac n'est près. Moi qui pensais avoir encore 10 jours pour me préparer.... Mon chéri fait les sacs (bien sur il manquera la moitié des affaires utiles :p) et nous partons pour la maternité. 15 minutes de route à 170km en ville, je hurle et démonte la voiture pendant que mon chéri essai de me faire respirer. Ca m'énerve mais il a raison! Il me demande gentiment de me calmer car je ne peux pas être en train d'accoucher et "qu'est ce que ça va être quand tu auras des vrais contractions" (la panique fais vraiment dire n'importe quoi. Je crois qu'il essayait de se rassurer)

Nous arrivons à 00h30, on sonne au gardien, pendant ce temps je me tords dans tout les sens et dis à mon homme que ça commence à pousser.

On monte en gynéco, moi sur une chaise roulante car je ne peux plus marcher. La sage femme me voit et s'étonne de me voir comme ça. Elle me fait passer sur la table, m’examine et me dit «  ah tiens vous êtes dilatée à 10cm !!! ». Pour rappel, j’ai commencé à contracter à 23h00 et là il est 00h30. Elle essais de sentir si le pied est toujours en bas mais ne le sent pas. Une 2eme sage femme m’examine et fait le même constat. Je perds les eaux, tel un ballon qui éclate à l’intérieur de moi, ça chatouille presque. Pendant tout ce temps, mon chéri rempli des papiers, on me pose une perf’ (glucose ???) et on réveille toute l’équipe. Par chance, il s’avère que c’est ma gynéco qui est de garde. Pendant qu’elle se prépare, je pars au bloc pour la césarienne, sans mon chéri qui ne peut pas venir. J’avoue que j’étais tellement prise dans l’accouchement que je ne m’en suis préoccupée qu’après la naissance. Nous arrivons au bloc, ma gynéco regarde rapidement et me dit qu’elle voit les fesses, et que donc nous allons tenter une voie basse. Toute façon l’anesthésiste n’est pas arrivé et je commence déjà à pousser depuis un moment. J’ai été impressionnée de voir à quel point le corps prend le dessus dans ces moments là et avec quelle force.

Plusieurs poussées, et « ploc » le corps, puis « ploc » la tête sort, le tout en 30 minutes, Alice est née à 1h41,  2kg175 et 47cm. Autant dire une crevette, sonnée par sa naissance qui est partie directement avec la pédiatre puis en couveuse.

Elle y est restée un peu plus de 24h, puis ils l’ont sortie sous couvert de lui laisser pas moins de 5 couches de vêtements pour la maintenir au chaud. Concernant l’allaitement, nous avons pu le commencer que 15h00 après sa naissance et nous avons du avoir recours au bout de sein en silicone pour l’aider (bout de sein que j’ai gardé jusqu’à il y a 2 semaines….)

Actuellement elle suit une courbe normale, toujours en dessous de la courbe basse des bébés de son âge mais elle a 2 ans pour remonter dans la moyenne. Elle n’a eu aucun problème de hanches mais je l’emmène chez l’osthéo car elle est « tendue ». D’après l’osthéo cela viendrait de sa naissance en siège qui a « tiré » sur le sacrum.

Pour son retard de croissance, nous avons peut être trouvé la cause. Il semblerait que cela vienne d’un problème de coagulation car il y avait des infarctus dans le placenta. J’attends les résultats de mes analyses pour savoir ce qu’il en ai.

Voila, une grossesse zen (merci les hormones ^^), une naissance rapide et intense. Je suis très contente de la façon dont cela s’est déroulé malgré la vitesse à laquelle tout cela s’est produit. Je peux rassurer certaines mamans en leur disant que un 1er accouchement ce n’est pas forcément 8h de travail et la preuve en est, pas plus long en siège.

E8fee4295390ce99f3c2776fe9c21c90
50 pts

Commentaires

Articles traitant de sujets similaires

Preparation-accouchement

7 raisons de refaire une préparation à l'accouchement

Img_7511_3

J'ACCOUCHE, le livre dans lequel les mamans racontent leur accouchement.

Les récits d'accouchement
des Ptits Mwana

Des récits d'accouchement écrits par les mamans pour les mamans

Écrire votre récit