L'accouchement dont je rêvais

postée
\ Accouchement du 20 février 2015
t Durée : 14 heures
20150424_104105

Bonjour à toutes!

A mon tour de vous faire part de mon accouchement après avoir lu tous les récits de ce site pendant ma grossesse.

D'abord nous avons eu beaucoup de chance car je suis tombée enceinte dès le premier rapport en vu de bébé. Superbe grossesse, pas de nausées juste un peu de fatigue et un + 19kl. Seule ombre au tableau, le papa qui est militaire a été envoyé en mission à mon 5ème mois et nous savions qu'il ne rentrerait pas à temps pour la naissance.

Je voulais un accouchement sans péridurale et j'ai eu le bonheur de tomber sur la sage femme rêvée pour ma prépa. Elle était à fond derrière mon projet et m'a bien préparée psychologiquement, sans elle je ne sais pas si j'y serais parvenue, merci lénaïg.

8 jours avant terme je décide d'aller au magasin à pied avec ma grande de 6 ans histoire d'accélérer les choses, résultat: je commence à perdre le bouchon muqueux mais pas de contractions. Le lendemain alors que je le perds toujours et suite au conseil d'une collègue je décide de faire les carreaux de la maison. Je sens alors en fin d'après midi des contractions mais très irrégulières. Je décide toutefois de prévenir mes parents qui devaient garder ma grande le moment venu, en leur précisant toutefois que cela devait être un faux travail vu l'irrégularité des contractions. Ma mère, à moitié paniquée moitié excitee, me dit que non ils partent de suite et elle m'emmène en clinique. J'accepte, peu convaincue. Une demi heure plus tard ils arrivent et nous partons à la clinique. 

19h30 une sage femme m'examine, ouverte à 2 doigts ( comme depuis un mois et demi) elle ne pense pas que le travail ait commencé vu l'irrégularité des contractions mais me propose de rester la nuit pour voir l'évolution et rentrer au matin si aucun changement, j'accepte. Me voilà donc seule en chambre à compter les contractions, faisant du ballon, marchant, en espérant qu'elles se régularisent mais ce n'est pas vraiment le cas. 

4h30: une nouvelle sage femme absolument adorable revient m'examiner, j'attends de savoir de combien mon col s'est ouvert toute cette nuit: toujours à 2!!!!! Je suis terriblement déçue, toutes ces contractions pour rien! La sage femme tente de me consoler en me disant que pour un deuxième ça peut être long au début et aller très vite par la suite et me suggère d'essayer de me reposer. Elle ne croyait pas si bien dire...

5 minutes après son départ alors que j'essayais de m'endormir je sens une contraction et j'entends un " clok" dans mon bassin. Je me redresse et là c'est l'inondation.!! Toute heureuse je rappelle ma sage femme. Une autre vient m'apporter des couches et me propose la péridurale, je refuse, elle me laisse donc. A partir de là les contractions deviennent régulières et douloureuses, ke mets donc en pratique les cours de ma sage femme. Visualiser un arbre ondulant en remuant le bassin. la sage femme m'ayant apporté les couches revient me voir pour savoir si je suis sûre de pas vouloir la péridurale car l'anesthésiste est là si je veux en profiter, elle insiste. Elle m'agace avec sa péri je refuse à nouveau. Elle s'en va limite agacée, je m'en fous, j'espère juste que c'est l'autre que je trouve adorable qui m accouchera. Les douleurs s'intensifient mais je gère. 

5h30 la sage femme que j'aime bien m'appelle pour me dire quelle va m'emmener en salle de travail car elle est déjà en travail avec une autre mais a un pressentiment pour moi et préfère m'avoir sous les yeux. Pas de soucis. J'appelle ma mère qui voulait assister à l'accouchement, elle me rejoint à 6h30. Nous discutons entre chaque contractions qui sont de plus en plus proches et fortes. Quand une arrive je demande à ma mère de s'interrompre car je dois me concentrer. Je m'aide par des ooooooommmmmm graves en bougeant le bassin puis nous reprenons la discussion. Quand elles deviennent trop rapprochées pour continuer à discuter ma mère surveille le monitoring

- et bien elle était super forte celle là!  

Oui merci maman je l'ai bien sentie lol.

Je commence à avoir envie de vomir...ça passe. La sage femme reste avec moi car j'avance beaucoup plus vite que l'autre patiente. Les douleurs deviennent vraiment dures à gérer mais j'y arrive. Je remercie encore cette sage femme qui, connaissant mon projet, n'a jamais cherché à me proposer la péri.

L'envie de vomir me reprend, cette fois je prends le haricot et je vomis. Avec les contractions en même temps je perds pied, je n'arrive plus à reprendre mon souffle. Je ressent le besoin de pousser. La sage femme m'allonge pour m'examiner. Je suis pratiquement à dilatation complète!! Passer de 2 à 10 en 3h!!( la sage femme me dira plus tard que c'était grâce au fait que je n'ai pas eu de péri, qui ralenti souvent le travail) toutefois elle me demande de ne pas pousser car il manque un chouilla. J'ai trop mal je veux pousser. On me propose le gaz hilarant, j'accepte. Quelle erreur!! C'est encore pire! Je suis tellement shootée que j'ai l'impression que je vais m'évanouir. Je retire le masque. Pitié laissez moi pousser j'ai trop mal!! " très bien allez y poussez!" 

Et là elle écarte avec ses doigts le chouilla de col restant. Aaaaaaah enlevez vos doigts ça fait mal!!!! La douleur est insupportable

-je ne peux pas madame sinon vous alleà déchirer votre col mais allez y poussez.

très bien, je pousse de toute mes forces. La sage femme me félicite pour l'efficacité de mes poussées et me dit que je peux reprendre mon souffle...ah mais non je peux encore donner sur cette poussée. Elle rie et me dit d'arrêter de pousser si je veux préserver mon col. Ah d'accord j'arrête alors. Mais l'envie me reprend rapidement et ça me soulage tellement de pousser. Je sens mon babou qui sort. Je sens sa tête qui n'est qu'à moitié sortie qu'à s la sage femme me demande de ne plus pousser. Ah mais non je veux pas le laisser là je veux pousser. Je pousse de toute mes forces une nouvelle fois, j'ai l'impression que mon visage va éclater. Tout à coup là sage femme me dit ravie: aller madame venez le prendre il est là! Et moi qui m'étais toujours dit que je ne ferai pas ça si on.me le proposait je ne réfléchis pas et j'attrape mon babou. Je sens son petit corps qui sors et en éprouve aussitôt un immense soulagement. Ça y est je vois mon amour. C'est un coup de foudre immédiat! Il attrapé rapidement le sein et tetera une bonne heure ce qui fera beaucoup rire le personnel. 3kl 300, tout pile ce qu'avait calculé ma gyneco. J'étais tellement heureuse d'avoir réussi. J'ai réussi à avoir mon chéri au tel 3/4 d'heure plus tard, il était tellement ému qu'il avait du mal à parler. Il rentrera d'Afrique 15 jours plus tard. Durant mon séjour à la clinique  beaucoup de gens du personnel sont venus me féliciter car " faut le faire sans peri" lol. Aujourd hui mon babou a 2 mois, mon mari, notre fille et moi en sommes fous amoureux Et il nous le rend bien. Il est toujours allaité et ce n'est que du bonheur.

je ne regrette absolument pas mon choix et le referai sans soucis. Ayant eu la Péri pour mon aînée qui avait été déclenchée je peux comparer et je préfère largement sans.

voilà j'espère que mon histoire vous aura plue bien que longue. Je vous souhaite à toutes un merveilleux accouchement

20150424_104105
50 pts

Commentaires

Articles traitant de sujets similaires

Preparation-accouchement

7 raisons de refaire une préparation à l'accouchement

Postpartum

Ces douleurs post-accouchement qui nous gâchent la vie