Ma petite puce d'amour tant attendue!!!

postée
\ Accouchement du 25 mars 2012
t Durée : 4 heures et 10 minutes
M%c3%a9gane_019

Dans la nuit du 23 au 24 mars, je me suis réveillée vers 3h30 avec des contractions assez douloureuses, mais espacées d’environ 20 minutes. Je me rendormais par petites périodes jusqu’au matin. Dans la journée du 24 mars, j’ai continué à avoir des contractions espacées et non régulières. Elles n’étaient jamais plus rapprochées que 15-20 minutes. Parfois elles étaient douloureuses, parfois non. En avant-midi, j’ai pris un bain pour me relaxer un peu. J’ai commencé à perdre un peu de sang.

Plus tard, plus de doute, je perdais vraiment le bouchon muqueux. Vers 14h, j’ai eu la sensation de perdre du liquide. J’ai été à la salle de bain et ma culotte était un peu trempée, mais sans plus. Je ne m’en suis pas préoccupée car une amie arrivait pour me rendre visite. Je me suis dit que, si ça ne coulait plus, ça ne devait pas être du liquide amniotique. J’ai donc continué ma journée, avec une contraction douloureuse de temps à autre, mais sans plus.

Le soir, nous sommes allés manger une crème glacée au MacDonald pour dessert. Plus aucune perte et presque plus de contractions. Chéri nous a emmené se promener en voiture, en espérant me donner plus de contractions. Sans résultat. De retour à la maison, ma mère m’a téléphoné pour me dire qu’elle préférait prendre mes garçons pour la nuit car, avec la perte du bouchon muqueux et avec les contractions, elle croyait vraiment qu’il y avait de bonnes chances que l’accouchement se déclenche la nuit suivante. J’ai accepté.

Elle devait venir les chercher plus tard dans la soirée. Vers 20h, j’ai recommencé à perdre un peu de liquide. J’ai donc téléphoné à la maternité pour leur demander si je devais aller faire vérifier car je n’étais vraiment pas certaine que ce soit du liquide amniotique. Ils m’ont dit d’aller faire un contrôle. Dès que mes parents sont arrivés pour venir chercher les garçons, nous sommes partis pour la maternité.

À mon arrivée, ils m’ont fait un monitoring. J’avais des contractions environ toutes les 10 minutes, mais rien de très douloureux. Suite à un contrôle du col, j’étais rendue à 3.5cm (j’étais à 2.5cm deux jours plus tôt). Super, ça évolue. Le test de liquide amniotique était douteux. La gygy a donc fait un prélèvement au fond du vagin pour avoir un test plus concluant. En voyant le liquide elle m’a dit qu’elle n’avait pas de doute, c’était bien du liquide amniotique. Chéri est donc allé chercher les valises dans la voiture pendant qu’elle est tout de même allée vérifier le liquide au microscope. Et bien, le microscope a révélé que ce n’était pas du liquide amniotique!!! La gygy était vraiment surprise. Elle avait failli de même pas faire le test tellement elle était certaine que s’en était. Elle m’a donc dit de marcher pendant une heure et qu’elle allait recontrôler mon col par la suite.

Pendant cette heure, j’ai eu environ deux contractions. Évidemment, le col n’avait pas vraiment bougé une heure plus tard. Elle m’a donc laissé choisir entre passer la nuit à l’hôpital ou retourner à la maison quelques heures (elle était certaine que je reviendrais au cours de la nuit). J’ai choisi de retourner à la maison puisque j’habite à cinq minutes de la maternité. Arrivée à la maison, je n’avais pratiquement plus de contractions. J’ai regardé la télé une petite demi-heure et je me suis couchée vers 23h30. Je n’ai pas dormi beaucoup puisque les contractions ont recommencé aux dix minutes environ.

Vers 0h30, je me suis levée car là, elles commençaient à être plus douloureuses, alors impossible de dormir. Je suis allée prendre un bain. Dans le bain, elles ont passé de dix minutes à trois minutes. Elles étaient encore tout à fait gérables. Je suis donc sortie car je devais avoir les antibiotiques pour le steptocoque B, alors je ne voulais pas trop attendre pour me rendre à la maternité. Une fois sortie, les contractions ont passé à toutes les 6 à 8 minutes. J’ai donc décidé d’attendre un peu avant de partir. Je vous ai lu, j’ai regardé la télé et j’ai fait du ballon. Vers 2h30, là, c’était difficile d’endurer les contractions, alors j’ai réveillé chéri. Nous avons rassemblé les affaires et nous sommes partis.

Vers 3h, nous arrivions à la maternité. Nouveau contrôle du col : 4 cm. Vraiment pas terrible, mais c’est mieux que rien. Nouveau monito avec des contractions toutes les deux minutes environ. Rapidement, je ne supportais plus d’être couchée sur le dos. Je me suis donc retournée sur le côté. Plus aucune contraction n’apparaissait au monito car j’avais déplacé le capteur en me retournant. Lorsque l’infirmière est venue, je lui ai dit que je ne supportais plus les capteurs, mais elle m’a dit que je devais les garder encore un peu. C’est alors que j’ai demandé quelque chose pour vomir…Une infirmière un peu plus expérimentée est arrivée à la course lorsqu’elle a vu que je vomissais. C’est un signe de dilatation très rapide. Nouveau contrôle du col : 7 cm. Les infirmières ont paniqué un peu car j’avais fait de 4 à 7 cm en 15 minutes. Je n’avais toujours pas reçu les antibios. Donc, pose des antibios en urgence sur une période de 30 minutes et appel de la gygy.

Il était maintenant 3h40. Ils m’ont enlevé le monito, alors je pouvais bouger un peu plus. J’ai tenté de faire un peu de ballon. J’avais vraiment de la difficulté à supporter les contractions. Je savais que je ne pouvais pas avoir la péridurale à cause de ma chute de plaquettes, mais de toute façon ça allait trop vite. Je n’aurais pas pu l’avoir. À ce moment, je perdais pas mal de sang car le col bougeait très vite. Lorsque la gygy est arrivée, quelques minutes plus tard, nouveau contrôle du col. J’étais maintenant à 8 cm. Elle a tenté de percer la poche des eaux, mais il ne restait plus de membrane. Donc, c’était vraiment du liquide amniotique que je perdais dans la soirée. Aucune idée pourquoi la machine ne le détectait pas. Je sentais vraiment que ça poussait, alors elle a de nouveau contrôlé le col. Je ne pouvais pas encore pousser puisqu’il en restait une petite partie. Quelques minutes plus tard, plus de col. Ok, je peux pousser. Ouf, ça soulage vraiment les poussées. Comme j’avais toujours eu la péridurale pour mes deux autres accouchements, je ne savais pas ça, mais ça ne fait presque plus mal lorsqu’on pousse. J’ai donc commencé à pousser avant même que les étriers soient prêts. Il n’y avait plus vraiment de pause entre les contractions. Elles étaient très intenses et mon ventre ne se décontractait presque plus. Alors, le cœur de mon bébé a chuté à 60. Panique chez ma gygy et les infirmières. Ils tentaient bien de me le cacher, mais je voyais que ça n’allait vraiment pas. La gygy a donc pris la décision de sortir ma fille avec la ventouse car c’était vraiment une urgence. Je crois que j’aurais encore poussé longtemps car, même avec la ventouse, ça a pris quelques minutes à la sortir.

Lorsqu’elle est sortie, ma gynéco a dit à chéri qu’elle allait s’occuper du cordon, mais finalement, comme ma fille a pleuré tout de suite et que son cœur a remonté, chéri a pu couper le cordon et j’ai gardé ma fille sur moi quelques minutes. Elle est née le 25 mars à 4h42. À ce moment-là, je n’avais même pas la confirmation que c’était bien une fille. J’avais tellement eu peur de la perdre, que le sexe m’importait peu. Ils l’ont apporté pour les soins pendant que gygy tentait de sortir le placenta. Ce dernier refusait de sortir. Ils ont dû me provoquer d’autres contractions pour réussir à le faire sortir. Lorsqu’ils m’ont rapporté mon bébé, je leur ai demandé si c’était bien une fille. Personne n’avait pensé à regarder….Ouf, c’était bien ça! Avec la chambre et les vêtements roses que l’ont avait, il n’aurait pas fallu que ce soit un garçon. Alors, nous avions une belle fille au poids de 3230g (7lbs 2oz) et à 46.5cm (18 ¼ po). Voilà, c’était le récit très détaillé de mon accouchement. Maintenant, nous sommes tellement heureux!!!

Picture
50 pts

Commentaires

  • Nono Merci d'avoir partagé ton récit sur cet espace! Ta fille est née le même jour que la mienne, sauf qu'elle a 2 ans de moins :-)
    il y a environ 6 ans
  • ecrire un commentaire

Articles traitant de sujets similaires

Preparation-accouchement

7 raisons de refaire une préparation à l'accouchement

Postpartum

Ces douleurs post-accouchement qui nous gâchent la vie