Ma tentative d' avac

postée
\ Accouchement du 10 octobre 2014
t Durée : 8 heures

 

  je n'ai pas trouvé de catégorie qui me correspond vraiment alors j'ai choisi celle-ci même si ce n'est pas totalement vrais

 

Pour tout comprendre je vais commencer par le tout début, mon premier accouchement...

 

en janvier 2012 j'apprends que je suis enceinte de mon 1er bébé après une grossesse catastrophique entre monitoring et hospitalisation le 11 octobre 2012 je perds les eaux et passe la journée en maternité à attendre de dilater, après avoir tout essayé, même la perf de synto

 

Après avoir fait plusieurs malaise à cause de la péridural, je termine au bloc en césarienne d’urgence a 2h39 le 12 octobre 2012

 

J’ai du mal a m'en remettre psychologiquement, je ne souhaite plus avoir d'autre enfants

 

en janvier 2014 j'apprends que je suis de nouveau enceinte et je suis totalement paniqué a l'idée d’avoir une césarienne, mais grâce a une sage femme et un gynéco au top, je vie sereinement ma grossesse qui se passe sans aucun problème, mais je sais que si je dépasse le terme avec un col non favorable ça sera la césarienne programmé.

 

mon terme est le 6 octobre, et j 'ai rdv ce jour la pour voir ou on en est mais rien col fermé, long et postérieur, rdv 48h plus tard mais toujours au même stade, prochain rdv le 10 octobre pour une césarienne programmé à 8h à j+4 sauf si entre temps j 'ai accouché. Malheureusement rien ne se passe...

 

la veille au soir je suis particulièrement déprimé, ma mère arrive le soir pour dormir et garder mon grand le lendemain pendant la césarienne et au moment où elle arrive, je me sent de plus en plus mal, je suis obligé de rester semis allongé dans un fauteuil avec une bouillote dans le bas du dos, mon bébé bouge énormément, je n'en peut plus le sort s 'acharne.

 

ce soir la je me couche tôt car je sais a quelle point la césarienne fatigue et je veux être en forme malgré tout, au moment où je rejoins mon lit je commence à avoir des contractions douloureuses toute les 15min, énervé je prends 2 spasfon en me disant qu'a tous les coup ce faux travaille va durer toute la nuit et que demain je serais super fatigué pour la césarienne, je fini par m'endormir, et je suis réveillé régulièrement par de forte contraction mais je ne regarde pas l 'heure je veux dormir, donc a chaque fois je me retourne me met a 4 pates le temps que ça passe et je me rendors instantanément.

 

puis arrivé un moment je n'arrive plus a m'endormir car elles se rapproche trop je décide de regarder l'heure et elles sont toute les 6 a 7min, je me lève pour me préparer au cas où, mais j'ai peur que tout s 'arrête de déranger mon homme pour rien et qu'on soit complètement fatigué pour la césarienne en suite, pendant que je me prépare les contractions se rapproche a 5min et bien plus douloureuse, je mets le bout des fesses sur un tabouret et je bouge mon bassin à chaque fois, lorsque je suis enfin prête, je vais réveiller mon homme, qui ne comprend pas trop, qui me dit qu'il n 'est pas l'heure et qu'il seras crevé s’il ne dors pas plus, mais je lui dit que c'est le moment qu'il faut y aller sans en être très certaine, j'ai tellement peur que tout s 'arrête brutalement tout au long de la route et bizarrement dans la voiture les contractions sont plus supportable, arrivé à la mater il est 3h du matin, on m'examine et j'espère de tout mon cœur d'être au moins à 1 cm, et bingo je suis à 2.5cm, la sf me propose un bain mais j'en avais déjà pris 1 au premier sans succès et cette fois je veux que ça soit diffèrent, je décide de sortir marcher pendant 1h, il fait froid dehors mais j'ai tellement chaud que je m'y sent bien je n'arrête pas de boire et je vide ma bouteille d '1.5l d 'eau. à chaque contraction je m'assois juste le bout des fesses sur un muret de manière a être accroupie et je bouge mon bassin, l'heure est écoulé on y retourne mais avant je passe au toilette pour vider ma vessie, et la une contraction bien plus forte que les autres me paralyse alors que je suis debout, quand la douleur commence à partir une autre bien plus forte arrive de suite, quand la contraction part je me lave vite les mains puis 2 autres contractions s'enchaîne j'ai la tête qui tourne en sortant je décide de m'assoir un peu pour reprendre mes esprits et je sens quelque chose qui descend dans mes fesses, je décide de retourner en salle de naissance et quand je me lève une énorme vague de liquide chaud sort puis plusieurs suivent, je me dépêche de retourner en salle de naissance mais les contractions qui sont toujours de pair son bien plus difficile à gérer je sens qu’il n'y a plus cette poche qui me protégé de cette douleur tellement cru, après osculation je suis à 3.5cm j'ai droit à la peri que je prends sans hésitation, l'anesthésiste est à coté donc ça va très vite je la prévient avant tout de la première peri ou j'ai perdu plusieurs fois connaissance elle décide donc de rester à coté au cas ou

 

une fois la peri posé je suis prise de panique et si ça se passe mal et si mon bébé allé mal et si j'avais la ventouse ou les forcepse? non je ne veux plus accoucher je veux une césarienne tout de suite, car au moins je sais a quoi m'attendre je sonne la sf et d 'un coup je me sent partir, j'entends au loin mes appareils qui sonne je vois trouble la sf qui met une seringue dans ma perf puis une deuxièmes et il se passe un moment avant que je reprenne mes esprits mais de courte durée car je repart rapidement, et quand je reviens j'ai envie que mon homme me donne la main. entre temps l'anesthésiste a coupé ma péridurale et m'explique que des qu’elle ne fait plus effet elle reviendra pour me mettre le minimum juste pour me soulager mais j'aurais quand même mal

 

et effectivement ça soulage un peu mais j'ai très mal, mon col se dilate bien mais bébé est très haut la sf me propose de me mettre sur le côté, la position est très désagréable et la douleur très intense, mais je tiens bon je veux qu’il descende 1h plus tard je n'en peut plus elle me change de côté mais c'est encore pire je suis à 7cm dans plus ou moins 3h il sera là mais je n'en peut plus à peine 5min après la sf partit je souffre, je hurle, je n'en peut plus je sonne je veux plus de peri car elle a arrêté de fonctionner, elle ne me soulage même plus et les contractions ne s 'arrête pratiquement plus, ça pousse dans mes fesses c'est horrible quand la sf reviens je n'ai même pas besoin de lui parler beaucoup qu'elle comprend que c'est le moment je suis a dilatation complète c'est le moment de pousser, je ne comprends pas trop ce qu'il m'arrive, mais je comprends vite que quand je pousse je n'ai plus mal alors je pousse tout ce que je peux et je sens chaque progression de mon bébé, mon homme est là il me tiens la tête et me chuchote dans l'oreille, je n'entends que lui, n'ayant plus aucun répit entre les contractions je pousse sans jamais faire de pause, juste le temps de reprendre mon souffle est c'est repartit je sens mon homme qui m'éponge le nez la sf lui répondre que j'ai éclaté un vaisseau a force de pousser mais que ça n'est pas grave, je suis dans une bulle ou je filtre tous les bruit environnant je n'entends que mon homme qui chuchote je ne sens que sa main qui me caresse les cheveux parfois je reviens a moi entre 2 poussé et je hurle comme une bête sauvage avant de repartir dans mon monde,j'entend a un moment la sf qui appelle quelqu'un en demandant la ventouse et les forcepse, alors je donne tout ce que j'ai et avant même qu'elle ne raccroche je sens la tête qui sort et tout son petit corps qui tourne en moi, une dernière poussé pour le reste du corps et le voila sur moi, il est chaud il est doux et tout mou,il est 11h je le prend dans mes bras sans même le regarder et je savoure chaque instant que j'ai enfin le droit de passer avec mon bébé car cette fois j'ai le droit de le toucher de l'avoir contre moi et personne ne viens me le prendre! tout le monde s 'éclipse et nous laisse avec lui, et moi je suis sur mon nuage je ne l'ai toujours pas regardé car je ne veux pas perdre une seul miette de ses sensations de ce bébé sur moi qui a l'aire de prendre autant de plaisir que moi à se lover l'un contre l'autre, je réalise que j'ai réussi, et quelque minute plus tard la sf reviens pour le placenta mais je pousse à peine qui sort entier, elle me demande si elle peut prendre mon bébé pour lui mettre une couche et le peser, j'accepte, ça dure à peine 1min 3kg795 et elle me demande ce que je souhaite faire et sans aucune hésitation je lui dit que je veux faire du peau a peau mais avant tout je veux le voir, et quand je découvre son visage pour la toute première fois, je re vois le même visage que 2ans auparavant mais cette fois c'est diffèrent on ne sera pas séparé, je n'ai pas vécu ce moment seul, et j'ai le droit de profiter pleinement de mon bébé

 

quand 2h plus tard on sort de la salle le personnel est aligné à la sortie de la salle et me félicite chacun leurs tour pour mon avac réussit

 

je suis maintenant guéri de ce gout amère et de cette sensation d 'inachevé

 

je n'aime pas plus mon bébé mais je n'ai plus ses mauvais souvenir qui me revienne chaque jour en tête  

 

 

 

847cc4492760cf323c8f8ea2e3b039e3
50 pts

Commentaires

Articles traitant de sujets similaires

Preparation-accouchement

7 raisons de refaire une préparation à l'accouchement

Postpartum

Ces douleurs post-accouchement qui nous gâchent la vie