Naissance d'eliott

postée
\ Accouchement du 26 mai 2012
t Durée : 5 heures

 Le vendredi 25 (J+6), après-midi, j'avais rdv pour un monito (qui était toujours aussi calme: 2 petites contractions que j'avais à peine senties) puis avec mon gynéco qui avait stimulé le col et fait un léger décollement des membranes, et qui avait obtenu ainsi une ouverture de 3cm. La veille, j'avais fait une séance d’acupuncture que je n'avais pas beaucoup aimée et je devais normalement y retourner le vendredi à 18h.

De retour à la maison à 16h, je sens que mon col travaille, je suis fatiguée et je n'ai pas envie de retourner chez l’acupunctrice. J'annule donc le rdv en baratinant que le travail se met doucement en route. Même si c'est du baratin, je sens bien que je ne suis pas loin de la vérité, je prépare bien toutes mes affaires, prépare une check-list pour mon mari qui devra s'occuper des 2 grands pendant mon séjour à la maternité etc.

À 20h, je couche les enfants en leur disant qu'il est bien possible que leur petit frère arrive cette nuit. Mon homme s'en va, il a une sortie prévue avec ses amis mais je ne suis pas inquiète, c'est à 15 minutes de la maison et il sait qu'il ne peut pas boire  Voulant profiter de la moindre heure de repos, je vais aussi me coucher devant une série. A 21h mon p'tit deuz' pleure dans son sommeil, je m'étais déjà assoupie. Le temps que je me lève il s'est déjà rendormi. Je me recouche, sur le coté et la sens une première contraction, assez douloureuse. J'attends quelques minutes et en voilà une deuxième. J'envoie un sms à mon mari pour lui dire de se tenir prêt mais qu'il n'y a pas d'urgence. Les contractions se rapprochent, elles s’enchaînent toutes les 7 minutes puis toutes les 4 minutes environ.

J'appelle ma mère vers 21h45 pour lui dire que c'est pour cette nuit et que tant qu'à faire, autant qu'elle vienne tout de suite plutôt que de s'endormir chez elle et que je doive la rappeler plus tard. A 22h elle est là. Les contractions continuent, j'en ai parfois 3 en 5 minutes. Je me dis que puisque c'est un 3ème, ça peut aller très vite. J'appelle donc mon mari qui est là dans le quart d'heure.

On démarre pour la mat' vers 22h45, on y est en 10 minutes. Là, je demande la salle nature puisque je vais accoucher sans péri. Pas possible, elle est déjà occupée mais je peux avoir un gros ballon et me balader dans le couloir du bloc. Après examen, je suis dilatée à 4cm, pas grand chose donc. Je marche donc un bon moment, je fais des allers-retour dans le couloir et à chaque trajet au moins une contraction, mais je gère. Je reste calme, je respire, tout va bien. Mon homme s'allonge dans un fauteuil et essaye de grapiller quelques minutes de sommeil.

Au fur et à mesure, les contractions s'intensifient. Je tente le gros ballon mais ça ne me soulage pas du tout, au contraire, pendant les contractions. Entre, c'est confortable, je fais des mouvements de bassin. Je vais faire pipi toutes les 5 minutes et chaque fois les contractions sont plus fortes! Je fais les premiers monitos assises sur le lit, puis finalement, je demande si je peux les faire couchée sur le coté. pas de problème. Je réalise alors que les contractions sont plus gérables couchées sur le coté, qu'elles sont aussi moins rapprochées que debout. Entre chaque contraction, je ferme les yeux et me repose.

La SF m'examine et le travaille continue. Je suis entre 6 et 7 cm. Elle me dit que d'ici une heure elle va appeler mon gynéco mais finalement me dit qu'elle va l'appeler tout de suite. Il arrive rapidement, je suis entre 7 et 8cm. Les contractions sont de plus en plus douloureuses, mais je continue de gérer, je suis même assez fière de moi. Il y a visiblement de plus en plus de mamans qui arrivent au bloc pour accoucher, la SF me dit que les gynécos vont devoir se battre pour les salles d'accouchement. Une maman est en train d'expulser son bébé dans sa chambre de travail, elle hurle, ça m'énerve et me déconcentre dans ma recherche de calme. J'en fais la remarque à la SF et au gynéco.

Quelques minutes plus tard, il me disent qu'ils vont percer la poche des eaux car même si bébé descend bien, il ne faut pas traîner ça trop en longueur. Je stresse un peu car je sais qu'à partir de là, tout va s’enchaîner. La SF me dit "vous allez sentir votre bébé plonger, vous sentirez comme une déchirure". Hum rassurant...
La poche des eaux est percée, on attend 2-3 contractions histoire de bien tout vider puis la SF me fait un TV hyper douloureux. Elle veut vérifier l'orientation de la tête.Cette fois c'est moi qui crie. Je m'accroche à mon mari. Le liquide est méconial, ce qui veut dire qu'il faut aller vite maintenant.

Je sens que ça commence à pousser, on me transfère en salle d'accouchement. On me change de lit, je demande si je peux accoucher couchée sur le coté, je ne veux absolument pas être sur le dos. C'est ok, on m'aide à m'installer, j'ai vraiment super mal et je sens que je dois pousser. Je pousse une fois, deux fois sur la même contraction, je huuurle, je m'accroche aux mains de mon mari, le mords même, mais ça y est la tête est sortie. Une dernière poussée pour expulser le reste du corps et on embarque mon bébé immédiatement pour aspirer tout le liquide et le méconium qu'il aurait pu avaler. Il est 2h16. Je dois patienter une dizaine de minutes pour le voir mais mon mari est avec lui et je l'entends pleurer. Je suis un peu dans les vapes. Enfin on m'apporte mon bébé. Je n'en profite pas tellement car il faut encore s'occuper du placenta, de la suture etc. J'aimerais qu'on me laisse me reposer. On reprend le bébé pour terminer les soins et enfin après une 20-taine de minutes, je le récupère à nouveau, pour de bon cette fois. Je peux le mettre au sein et profiter. Il a directement bien pris le sein, a bu quasiment pendant 2h, jusqu'à ce que je rejoigne ma chambre vers 4h30...

Picture
50 pts

Commentaires

  • Nono Merci pour ton récit d'accouchement! C'est tout récent, ton bébé est tout petit :-) En tout cas, même si on voit à quel tu souffres, je ressens également comme une maitrise de la situation. Tu accouches sans péri comme si tu en avais l'habitude, tu gères. Bravo!
    il y a plus de 6 ans
  • ecrire un commentaire

Articles traitant de sujets similaires

Preparation-accouchement

7 raisons de refaire une préparation à l'accouchement

Postpartum

Ces douleurs post-accouchement qui nous gâchent la vie