Naissance de mon petit bonhomme bonheur !

postée
\ Accouchement du 27 juillet 2010
t Durée : 4 heures et 30 minutes
27072010799_-_copie

Bonjour,

Enceinte de bébé 3 et sur le point de le mettre au monde d’ici quelques jours, je tenais tout de même à vous faire partager l’expérience si intense rencontré avec mon petit Rayan (bébé 2)

Etant donné que sa date présumé de naissance était prévue pour le 19 juillet et qu'il ne se décidait pas à montrer le petit bout de son nez il était donc convenu que je rentre à l'hôpital le 26 au soir afin qu'on me le déclenche le 27 au matin. Et donc, bien qu'un peu stressée mon mari et moi nous sommes rendus à l'hôpital comme convenu, impatient d'accueillir notre petit garçon. Arrivés sur place la dame nous annonces clairement que cela risque d'être long, (elle prévoit l'accouchement pour le 27 dans la fin d'après-midi), qu'il faudra très certainement être patient car il y a déjà deux accouchements en route et que comme il est tard le personnel est réduit. On nous installe dans une chambre en attendant de me mettre sous monitoring (lol comme si ça prenait du temps d'installer quelqu'un sous monito, lol mais bon) nous étions ensemble, on regardait la télé (un chouette film en plus) et tout se passait bien. Vers 23h00 l'infirmière arrive enfin, et m'installe le monito. Elle m'explique qu'elle va commencer par me placer un comprimer pour faire murir le col ... Ah oui ! Fait intéressant phénomène... Le 15 juillet : Col ouvert à deux doigts Le 22 juillet : Col ouvert à un doigt ! Le 26 juillet : col fermé ! J'avoue que j'ai un peu de mal à comprendre ... Mais bon, peu importe, l'importance c'est qu'il s'ouvre rapidement ! Sur le moment le comprimé ne me fit aucun effet, aucune contraction à l'horizon ... Rien, je ne m'inquiète pas étant donné qu'on m'avait dit que ça risquait d'être long. 6 heures plus tard (A 4h20 du matin) elle vient me placer un nouveau comprimer, et puis moins de 5 minutes plus tard une contraction arrive (purée ça fait mal déjà) ensuite les contractions sont de plus en plus forte et me prennent toutes les 5 minutes. A 7h00 j'étais à 4 cm d'ouverture, et les douleurs étaient déjà presque insupportables. On me propose la péridurale, je la refuse catégoriquement, je veux accoucher naturellement ! 7h30 je sens comme un jet d'eau entre mes jambes mais léger, je me questionne, je m'interroge, est-ce la poche des eaux ? J'appelle l'infirmière et je lui explique la situation, elle me regarde et me dit que c'est possible que ça soit effectivement la poche des eaux mais que la tête de mon bébé empêche l'eau de sortir. Soudain, les contractions se rapprochent, cette fois c'est toutes les minutes, et elles sont plus qu'insupportable, je n'arrive pas à me reprendre, dès qu'une contraction se finit, je n'ai même plus le temps de souffler avant que la suivante arrive, mon pauvre mari tente de me calmer avec des paroles apaisantes, et moi de mon côté, dans ma douleur, je n'ai qu'une seule envie : lui écraser la main, la broyer en mille morceaux ! Le Pauvre ! 

8h00 l'infirmière me dit que je suis déjà à 7cm et que si je compte accoucher dans l'eau c'est le moment ! 
Elle fait donc couler le bain, une vraie piscine waouw, je ne comprends pas pourquoi elle ne m'y a pas installé plus tôt 
Dans la salle d'accouchement je vois qu'ils ont placés une grande écharpe fixée solidement au plafond, je n'avais jamais entendu parler de ce système mais il ne m'a pas fallu longtemps pour comprendre pourquoi elle était là. 
Les contractions continuent à me faire mal de plus en plus, j'ai envie de pousser mais l'infirmière me l'interdit, elle tente de m'aider en me massant le bas du dos, et puis à ce moment la poche des eaux se vide complètement ! Plouf c'est le débordement ! Et le bain qui met un temps fou à se remplir, je n'ai pas l'impression qu'il sera prêt à temps pour la naissance de mon fils !!! 
8h30, la sage-femme entre dans la salle d'accouchement, je crie, je hurle, je veux en finir, mon mari sourit en me demandant si je souhaite toujours avoir une petite fille après ça, lol et moi je n'ai qu'une envie pousser !!! 
Ensuite ça y est, elle me donne enfin la permission de pousser et au moment où je pense que le pire est passé et que je n'ai plus qu'à "laisser aller" je me rends compte que bien au contraire le pire était a venir ! J'ai l'horrible sensation que je ne survivrais pas, je demande à mon mari de prendre soin de nos enfants, et de faire en sorte qu'ils sachent qui était leur mère et qu'elle les a aimé plus que sa vie, mon mari sourit en me rassurant, mais j'ai très peur. 
Je pousse, je pousse, et la tête sort, mon mari est tout ému, elle me dit de continuer à pousser, je pousse, je pousse et le reste de son petit corps sort. 
Enfinnnn c'est la délivrance ! La sage-femme le saisit, mon mari coupe le cordon et on me pose le bébé encore tout chaud sur la poitrine, je ressens une sensation incroyable, indescriptible, mais je panique car il ne pleure pas, la sage-femme me rassure, et en effet, quelques secondes plus tard, il pleurs, c'est magnifique ! C'est merveilleux ! 
Rayan est né le 27 juillet 2010 à 8h43 il pèse 3kg 270 et mesure 52 cm c'est un adorable bébé, à mes yeux et aux yeux de son papa, sans doute le plus beau bébé du monde ! 

Au final je n’aurais certes accouché dans l’eau car cela aura été très rapide, le bain n’était même pas encore rempli au trois quart que j’avais déjà accouché ! Du coup on espère cette fois, que pour bébé 3 qui arrivera d’ici quelques jours, on aura le temps et l’occasion d’accoucher enfin dans l’eau. J

 

Mq38m3cj
50 pts

Commentaires

Articles traitant de sujets similaires

Preparation-accouchement

7 raisons de refaire une préparation à l'accouchement

Postpartum

Ces douleurs post-accouchement qui nous gâchent la vie

Les récits d'accouchement
des Ptits Mwana

Des récits d'accouchement écrits par les mamans pour les mamans

Écrire votre récit