Naissance de poupinette

postée
\ Accouchement du 04 octobre 2013
t Durée : 8 heures

J'aurai aimé lire des récits d'accouchement avant de vivre le mien vu qu'il s'agissait de ma première fois. Mais faute d'avoir été en chercher sur internet (et je ne connaissait pas ce site!), je vais vous raconter le mien, qui date d'il y a déja 3 mois.

Jeudi 03 octobre, le soir: J'ai perdu le mouchon muqueux depuis lundi matin, je suis toute exitée et angoissée depuis le début de la semaine, mais rien... Bon je suis à 2 semaines du terme, donc bouchon muqueux ou pas je sais que ça peut venir n'importe quand, mais je n'ai absolument aucune contraction, même pas des petites, même pas des pas douloureuses. Je me dis qu'au final je n'accoucherai peut-être pas avant le terme comme je pensait...

21h30: 1ere contration, ça y est je sais maintenant ce qu'est une contraction, et ça fait mal! Je m'allonge dans le canapé en me disant que je vais attendre la prochaine, si elles sont vraiment espacées ce n'est surement pas pour tout de suite. Et puis chéri n'est pas là, il est parti boire un verre avec des copains, je vais attendre qu'il rentre voir où j'en suis. 20 min plus tard 2eme contration (aiiiiie!), patience, il va pas tarder... 15 min plus tard 3eme contraction... 

-"Allo chéri? panique pas tout va bien, mais stp rentre maintenant j'ai des contractions, mais te plante pas non plus en voiture y'a pas d'urgence"

-"Oh p*tain j'arrive!"

10 min plus tard (lui qui se trouvait à 25km de chez nous) le voila. Tout va bien mais j'ai des contractions toutes les 10, 15 min donc on va attendre un peu, vérifier si j'ai toutes mes affaires et puis je crois qu'on va aller à la maternité. Je me dis que c'est peut être une fausse alerte, peut-être qu'ils vont nous renvoyer chez nous... ça fait 8 mois et demi que j'attend ça et pourtant la, j'ai beaucoup de mal à réaliser.

23h30: départ pour la maternité, à 30km de chez nous. Je me dis que si c'est une fausse alerte, c'est quand même vachement vachement douloureux! Dailleurs dans la voiture je commence à avoir mes contractions toutes les 5 min.

0h15: on arrive sur place.

Chéri: "c'est où l'acceuil de nuit?

Moi: Euhh tu a rire je crois que je sais pas j'avais pas pensé à l'éventualité d'accoucher la nuit..."

Bref, après 15 min de recherche et de marche entrecoupée de contractions, me voici en salle d'exament (ouf! j'accoucherai pas sur le parking...). La sage femme m'examine: 2 cm de dillatation. 

-"Vous voulez la péridurale? Vous commencez à être suffisament dillatée, on peut faire la prise de sang"

-"Oouuuuuiiiiii je la veut!!!" (je m'était dis que je verrai une fois sur place, ben la c'est tout vu, à chaque contraction je manque de m'évanouir!)

Et là, de 0h30 à 2h du matin, le temps d'avoir les résultats, le moment douloureux le plus long de toute ma vie... Des contractions toutes les 2 ou 3 min, j'ai à peine le temps de m'en remettre d'une que l'autre arrive. Chéri est un peu paniqué, il ne m'a jamais vu souffrir comme ça et se sent un peu inutile de ne rien pouvoir faire pour me soulager...

2h: 3cm, la sage femme me previens que les resultats sont bons, l'anesthesiste va arriver. Je l'attend comme le messie, en comptant les contractions qui me séparent de lui. Quelques minutes plus tard le voila. Même pas peur de la piqure, j'ai tellement mal que je pourrai me la faire toute seule! Et 10 min après, cette merveilleuse sensation qui descend le long des jambes: Je me sens tellement bien que je m'endors. La sage femme envoie chéri dormir dans ma future chambre (ne vous inquitez pas je reviens vous chercher dès que ça commence!).

3h: 4cm,tout va bien.

4h: 5cm, la sage femme me perce la poche des eaux pour accelerer un peu le travail. Entre chaque exament je dors comme un petit bébé, tout en me disant que les femmes qui accouchent sans péridurale sont un modèle de courage... A ce rythme là, 1cm par heure, j'accoucherai certainement dans la matinée, peut-être un peu plus tard si le travail ralentit (c'est dur à dire, je ne sens absolument plus aucune contraction, l'anesthesiste n'y est pas allé de main morte).

5h: 9,5cm! Quoi? Déjà? La sage femme me prévient qu'elle va chercher chéri, d'ici une heure on commence à pousser! Je panique un peu, je m'y attendais pas aussi tôt, mais bon quand faut y aller...

6h: Chéri est à mes côté, à moitié endormi, mais il est la. On commence à pousser petit à petit. C'est dur, je ne sens pas les contractions alors la sage femme me dis quand pousser. Malgrès ses encouragements et ses "super ça avance bien!", une demi heure après poupinette n'est pas beaucoup descendue. En fait elle fait le yoyo, quand je pousse elle descend et quand j'arrête elle remonte... On continue, j'y met toutes mes forces, mais je ne sens toujours pas grand chose...

6h50: Après 50 min de poussée (heureusement que ma sage femme à été patiente, elle n'a ni sorti les forceps ni la ventouse), poupinette sors enfin la tête. La sage femme dégage le courdon qui s'était placé en travers du coup, sort le bébé et me le pose sur le ventre.

1ere réaction: "Mais elle pleure pas, elle fait aucun bruit???"

"Pas d'inquiétude, regardez elle devient toute rose c'est qu'elle respire bien, elle n'est pas obligée de pleurer"

2eme réaction: Mais elle me ressemble pas... Mais chéri elle te ressemble pas non plus... Je suis perplexe. Lors des cours de préparation, ma sage femme m'avais prévenu: la bébé immaginé n'est pas celui qui va naître, il sera forcément différent de l'image qu'on en a. Bon OK mais vraiment, je me demande un peu d'ou elle sort... Puis elle ouvre les yeux et me regarde, avec le plus beau regard dont elle est capable... Ah bon, ben en fait elle est magnifique, j'ai juste mis du temps à le remarquer :)

Je découvre cette petite fille avec beaucoup de curiosité, et remarque à peine que les sages femmes continuent à s'activer autour de moi. Je ne saurai même pas dire si la délivrance s'est faite toute seule ou si elle à du aller vérifier que tout était sorti, je me fait recoudre (petite déchirure) sans même m'en rendre compte, et puis finalement ils emmenent ma petite puce pour les 1ers soins, suivie de son papa qui ne veut rien rater. A retour on m'annonce : 3,255kg et à vue d'oeil 50cm (on ne la mesurera qu'a la sortie de la maternité), tous les reflexes sont bons, et mademoiselle n'a pas pleuré une seule fois (son papa est fièr!). Je la reprend dans mes bras, puis voyant qu'elle s'agite, tente de la mettre au sein. Il n'y a pas de sage femme dans la salle donc je me dis que je m'y prend peut-être mal, mais à son retour 

J'ai toujours cru, un peu comme dans les films, que quand j'accoucherai je pleurerai à chaudes larmes, tout en disant que je l'aime plus que tout, mais ça ne se passe pas toujours comme ça. Au début c'est un peu une étrangère, mais peu à peu, au fil des heures, au fil des jours, elle me charme de plus en plus, et j'en tombe complétement amoureuse. Maintenant c'est ma poupinette, mon petit bébé, ma raison de vivre.

 

Image
50 pts

Commentaires

  • Les Ptits Mwana Merci pour ton récit. Plus il y aura de récits sur le site, et plus facilement ils seront découverts par les futures mamans sur les moteurs de recherche. Encore merci de partager ton expérience!
    il y a plus de 4 ans
  • ecrire un commentaire

Articles traitant de sujets similaires

Preparation-accouchement

7 raisons de refaire une préparation à l'accouchement

Postpartum

Ces douleurs post-accouchement qui nous gâchent la vie