Naissance respectée sans péridurale pour bb1

postée
\ Accouchement du 05 août 2011
t Durée : 8 heures et 30 minutes

Mon accouchement sans péridurale a été extrêmement douloureux et pourtant merveilleusement beau. J'ai eu la chance d'être dans une maternité à l'écoute des projets de naissance et d'être soutenue par une sage-femme et une auxiliaire de puériculture qui m'ont fait confiance durant tout le travail. Dès que l'excès de souffrance me faisait paniquer, elles avaient toujours une solution pour que je puisse me relaxer dans ma bulle. Des massages aux fleurs de Bach pour calmer les maux. Une séance de yoga extraordinaire pour adoucir les contractions. Et sans péridurale c'est magique ! Instinctivement, je sentais quelle était la meilleure position à adopter pour que mon bébé puisse progresser. Je me retrouvais dans tous les sens !

Mais arrivée à 7cm de dilatation, je croyais ne plus pouvoir y arriver. Complètement tétanisée par la douleur, j'avais peur et j'étais torturée entre l'envie de prendre la péridurale et l'envie d'aller plus loin sans. Heureusement, l'équipe n'a jamais tenté de m'imposer un choix. Je me sentais libre dans mon accouchement et ça me permettait de garder confiance en ma capacité à enfanter. Des lors, je me trouvais une force mentale insoupçonnable !

La sage-femme m'a ensuite fait des points d'acupuncture pour favoriser le travail. Le futur papa, très impliqué, continuait de me donner des granules homéopathiques pour accélérer l'ouverture du col. Quand le rythme des contractions est devenu frénétique, j'ai pu respirer de l'air frais pour réussir à inspirer et expirer correctement par le ventre. Attention, rien à voir avec le gaz hilarant, je n'étais absolument pas dans les vapes !

Puis vint la poussée, impossible à retenir sans péridurale. J'ai hurlé ! Pas de douleur mais de hargne pour avoir des poussées plus efficaces. A chaque seconde, je sentais mon bébé se rapprocher de la sortie. C'était une sensation inouïe.

Puis je le vis tout contre moi et, instantanément, un flot d'amour sans limite m'envahit.

J'avais eu terriblement mal, pensant mourir 3 fois même, mais pourtant, jamais je n'avais été aussi heureuse. Et si c'était à refaire, je ne changerai rien. Vivre une naissance respectée est une expérience humaine extraordinaire.

 

Visuel-accouchement-ophelie
50 pts

Commentaires

  • Pommes Papillons Cette force, je me demande si je saurai la puiser pareil. Enceinte de jumeaux, le question n'a pas pu se poser, au CHU pas question. Mais en aurais-je eu la courage? La mise en place de la péridurale a été délicate pour moi "et là vous la sentez encore, un peu plus à droite, à gauche, bon je repique.." si elle n'avait pas abouti je me demande si on m'aurait imposé une césarienne. Ah les doutes et les si... chapeau en tous cas et merci pour ce beau récit!
    il y a presque 6 ans
  • ecrire un commentaire

Articles traitant de sujets similaires

Preparation-accouchement

7 raisons de refaire une préparation à l'accouchement

Postpartum

Ces douleurs post-accouchement qui nous gâchent la vie