Une naissance naturelle revelatrice

postée
\ Accouchement du 16 avril 2013
t Durée : 5 heures et 15 minutes
Dsc_0198

J'ai deux enfants : une grande de presque 6 ans et une qui vient juste d'avoir un an.

J'ai accouché de ma grande en France, à l'hôpital. Un accouchement très facile, très médicalisé (péridurale, pitocine), aucune sensation, aucune envie de pousser. Cependant, en deux poussées, Meloée était là. Pas d'allaitement car très mauvaise expérience avec les infirmieres qui me pincaient les seins, me disaient que je serais une mauvaise maman si je n'y arrivais pas. Bref...

Pour ma deuxieme, j'avais envie d'autre chose. Habitant à San Francisco, j'étais entouré de Mamans qui accouchaient à la maison, qui allaitaitaient un an ou bien plus et d'amies qui étaient Doula, conseillère en lactation ou sage femme. J'avoues, au départ, je les prenais un peu pour des folles.

Puis je suis tombée par hasard sur le documentaire "The business of being born". Un choc! J'ai commencé à me renseigner, à lire des livres (Ina May Gaskin, un bonheur, une révélation cette femme). Plus j'avancais dans ma grossesse, plus je voulais un accouchement naturel.

Le 15 avril, j'avais dépassé ma date de terme de 8 jours. J'avais pris 23kg, je me sentais grosse, fatiguée... J'entendais tous les jours "Alors?", bah alors rien!!! J'avais rendez-vous chez la sage femme pour un monito; tout allait tres bien.

Le 16 avril, c'était décidé, ma crapule allait arriver ce jour là! Je me sentais en forme. Apres avoir déposé ma grande à l'école, je suis allée marcher et comme dit plus haut, j'habite a San Francisco, donc j'ai monté beaucoup de collines! :)

Là, ma copine Nathalie m'a rejoint et nous sommes allées déjeuner ensemble. Elle est partie vers 13h30. A 14h, j'ai commencé à avoir des petites contractions. Yay!!

À 15h, j'ai appelé mon mari, je lui ai dit de passer chercher la grande à l'école et de rentrer à la maison. À 16h ils etaient la. Les contractions étaient fortes, très rapprochées. Je restais debout et me déhanchais en soufflant. J'avais besoin de m'isoler, de me concentrer sur ces rushs et de visualiser mon bébé descendre. A 16h30, Michelle, ma super geniale voisine est montée; c'est elle qui allait garder ma grande. À 17h, paf! la poche des eaux qui se romp! J'étais heureuse car je voulais vraiment que ma poche se perce naturellement. Par contre, le liquide etait coloré donc j'étais légèrement inquiète. À 17h45 on arrivait à la maternité. Je continuais à perdre du liquide, j'etais trempée! Et il fallait marcher 2 blocs entre le parking et l'hôpital... L'horreur ! En arrivant, j'avais prévenu que je ne voulait pas de médicaments, rien! Ils ont juste fait un monito et je dois dire que la position allongée était vraiment horrible! Ces 20 minutes ont été très dures. Mais j'étais dilatée à 5.

Le monito terminé, je me suis levée et j'ai pu gérer mes contractions. Souffler, me déhancher, m'accroupir, marcher... J'avais briefé mon mari, quoi qu'il arrive, quoi que je dise: pas de medicaments! Evidemment, le travail avancant, j'ai dit "Peri, maintenant, je peux plus!". Il a dit OK et est parti se cacher dans la salle de bain en me faisant croire que les infirmieres arrivaient. Je lui en suis tellement reconnaissante! Il a été parfait, bien que je le sentais stressé et qu'il ne gérait pas tres bien le fait de me voir souffrir. Il m'a fait rire entre 2 contractions et ça me faisait beaucoup de bien.

Là une sage femme est arrivée et m'a massé le bas de dos. Ça me faisait un bien fou. Elle respirait en meme temps que moi, me disait que ce que je faisais était super. J'ai beaucoup pensé a ma grande pendant les contractions, ça m'a beaucoup aidé. Je sentais mon bébé descendre, je sentais que ce que je vivais était normal et naturel. Là je suis passée en transition. Je ne pouvais plus bouger, je n'avais pas 30 secondes entre deux contractions. Il devait être environ 19h. A ce moment précis, j'étais debout, me soutenant au lit. J'ai senti une brulure intense (je savais que c'était normal) et une envie de pousser incontrolable.

J'ai dit "Je pousse!". Et aussi difficile a croire, c'etait une merveilleuse sensation, mon moment préféré de l'accouchement. J'ai senti la tête sortir, puis une deuxieme poussée et Romy était là. Quand elle est sortie, j'ai resenti un enorme soulagement et plus aucune douleur. 

Romy avait le cordon enroule autour de son cou 2 fois. La sage femmen l'a prise, degage les voies aériennes et me la donnée. Je me suis allongée et j'ai contemplé cette merveilleuse merveille. Je me sentais bien, je n'avais pas mal. Romy a tété tout de suite.

Romy est née à 19h15, faisait 3.5kg. A 20h, je marchais à ma chambre, mon bebe dans les bras. Je me suis douchée à 21h et j'ai mangé. J'étais à la maison le lendemain, 20h après la naissance de Romy.

Maintenant, je sais que c'est la facon normale et naturelle d'avoir son bébé. Je sais que notre corps est fait pour ca. Et surtout, dans toute cette experience, je me suis sentie en contrôle, fière et grandit. J'ai depuis beaucoup plus confiance en moi, en mon corps et je me sens forte. 

J'allaite toujours Romy. Elle a 12 mois et demi.

A toutes les mamans enceintes qui lisent ce recit, qui ont peur et qui doutent, faites vous confiance, vous etes fortes et faites pour donner la vie. L'experience que vous vous appretez à vivre va changer votre vie, c'est certain, mais elle peut aussi vous apportez tellement plus. Je vous souhaite une aussi belle experience que celle que j'ai vécu, beaucoup de bonheur et de beaux bébés!

Si je l'ai fait, vous pouvez le faire aussi! :)

Img_20140324_173354
50 pts

Commentaires

Articles traitant de sujets similaires

Preparation-accouchement

7 raisons de refaire une préparation à l'accouchement

Postpartum

Ces douleurs post-accouchement qui nous gâchent la vie