Mon bébé 1

postée
\ Accouchement du 18 décembre 2009
t Durée : 8 heures et 30 minutes

Le jeudi au soir, je sens des contractions, les premières depuis le début de ma grossesse. Je suis à 39SA, donc je me doute que là ça ne va pas tarder...

Je préviens mon chéri qu'il ne va sûrement pas aller au boulot le lendemain (son dernier jour avant les vacances). Je ne mange pas car j'ai l'impression d'avoir l'estomac retourné. Les contractions ne sont pas douloureuses, juste gênantes. Je décide d'aller me coucher tôt car je me doute qu'il faut que je prenne des forces.

Le vendredi matin , je me réveille avec des contractions un peu plus douloureuses, mais facilement gérables. Je préviens le futur papa qu'il ne va pas aller au boulot car je sais que c'est pour aujourd'hui. Je prends deux spasfon et je me plonge dans un bain pour voir si les contractions perdurent.

A 10h30, je sors du bain, les contractions se sont rapprochées, très régulières, elles durent 1 minute environ et reviennent tous les quart d'heure. Je m'habille, je réunis mes dernières affaires pour la mater, je fais un peu de rangement avant de partir et on y va. Les contractions sont tout à fait gérables, je suis fière de moi d'aussi bien accuser le coup moi qui suis de nature douillette.

A 11h30, on arrive à la mater, on m'installe en salle de travail et on m'équipe du monito. La sage-femme m'examine "vous êtes à 0,5..." Ok, ça promet d'être long... Les contractions deviennent douloureuses, là je dois faire des efforts pour mieux gérer ma douleur. Au bout d'une heure, je suis à 2,5. Je pars me balader dans les couloirs de la mater pendant une heure histoire de faire avancer un peu le travail. Mais j'ai du mal à gérer, je m'arrête à chaque contraction, pliée en deux. Heureusement que mon chéri est là pour me soutenir...

A 13h, je retourne en salle d'examen, persuadée que ça a dû beaucoup avancer : "vous êtes  4cm, c'est pour aujourd'hui, on vous envoie en salle d'accouchement".

Il y a beaucoup d'accouchements, des césa en urgence, on me prévient que la péridurale n'arrivera pas tout de suite. Il ne reste plus qu'une salle de libre, la salle nature, j'ai de la chance !!

Je suis donc dans une super salle, avec plein d'équipements pour m'aider à gérer la douleur en attendant la péri... Et je ne pense même pas à les utiliser !!! Je m'installe bêtement que la table d'accouchement, sur le côté car c'est le plus confortable... et je douille à chaque contraction...

Les heures passent, on m'examine régulièrement, ça avance doucement. On me rassure, j'aurai ma péridurale, je dois juste être encore un peu patiente. La sage-femme me rassure, me conseille sur ma respiration pour ieux gérer... De toute façon, je commence à m'habituer à la douleur, ça fait toujours mal mais je gère mieux.

16h30 : L'anesthésiste et son élève entre dans la salle. Je suis rassurée, enfin la péri tant attendue !!! Et là, je sens un léger "crac" dans mon ventre et le liquide innonde le lit... J'ai hurlé "JE PERDS LES EAUX !!!" La sage femme m'examine "vous êtes à 7, bravo, vous gérez super bien !". L'anesthésiste regarde son élève et lui dit "Bon, bah on est arrivé trop tard..." Je comprends que je 'aurai pas la péri, je perds mon self-contrôle, je ne gère plus rien, une contraction arrive et là je me mets à hurler comme jamais !!! "Bon, finalement on va vous la faire madame, on va vous soulager ne vous inquiètez pas..."

Ouf !!! Je ne sens même pas la piqûre que j'appréhendais... Et très vite je n'ai plus de douleur ! Je m'installe confortablement, et je n'ai plus qu'à attendre tranquillement que bébé trouve le chemin... Les sages-femmes m'examinent régulièrement, mais la plupart du temps on nous laisse seul mon chéri et moi. Alors on discute et on rigole tranquillement tous les deux...

Vers 19h, il y a plein de gens dans la salle, entre les élèves et les "pros" je ne sais plus qui est qui... Ça panique un peu autour de moi, on me dit qu'il va peut-être falloir une césarienne si bébé ne se reprend pas... Je ne comprends rien... Le temps que ça monte jusqu'à mon cerveau, on me rassure "Non, non, c'est bon, par contre, il va falloir que ça aille un peu plus vite car bébé commence à fatiguer..."

19h20 : On commence les poussées. Je sens que bébé descend dans mon bassin, mais je ne sens pas les contractions... Heureusement, les sage-femmes sont là pour me dire quand et comment pousser. Elles sont super, de vraies pom-pom girls !!! Elles m'encouragent pendant que mon chéri observe, un peu dépasser par les évènements...

19h39 : Bébé est là !!! On me le pose sur la poitrine. Il est magnifique, il ressemble à son papa... J'ai du mal à réaliser qu'il était dans mon ventre il y a tout juste quelques secondes. Je verse une larme, mon chéri aussi.

On me remet une dose d'anesthésie car le placenta n'est pas complètement sorti, et il faut me recoudre car ça a déchiré.

Mais je m'en fiche, mon bébé est là tout contre moi, il va bien, son papa est super fier. J'ai déjà oublié les contractions douloureuses et les 9 mois de grossesse pas toujours faciles.

2 ans et demi plus tard : Esteban attend avec impatience sa petite soeur, qui devrait arriver fin mai. Même si j'ai déjà vécu ça une fois, j'appréhende un peu ce nouvel accouchement, mais au fond je sais que quoi qu'il arrive ce sera forcément un moment merveilleux ! Je viendrais vous raconter.

A5c3e8e6dae0c1595563c1baf7511edd
50 pts

Commentaires

  • Thomas Ricard Merci pour le partage et félicitation pour le prochain. On attend avec impatience que tu viennes nous raconter :-)
    il y a presque 6 ans
  • ecrire un commentaire

Articles traitant de sujets similaires

Preparation-accouchement

7 raisons de refaire une préparation à l'accouchement

Postpartum

Ces douleurs post-accouchement qui nous gâchent la vie