Un long récit ... pour la plus longue journée de ma vie!

postée
\ Accouchement du 22 janvier 2008
t Durée : 22 heures

Pour ce premier bébé, j'ai eu une grossesse plutôt sympa, bon... Beaucoup de nausées au départ, une grosse perte de poids, une sciatique, mais à part ça, rien! Et je me sentais bien.

Ma fille était prévue pour le 28 Janvier 2008 et tout le monde espèrait me voir accoucher avant. Mais moi, j'fais partie de celles qui se disent qu'elles ont signer pour 9 mois, donc c'est parti pour 9 mois. 

Mais bizarrement j'ai toujours su que j'accoucherai entre le 22 et le 25.  

Le 21 Janvier 2008

J’ai d'abord ressenti des douleurs dans les reins et vu que la douleur revenait encore et encore je me suis quand même doutée que ça, c’était des contractions et que c’était peut être le grand jour!

Je suis montée faire ma valise (oui, je sais ... je ne suis pas très organisée) Mon homme est venu me demander ce qu'il m'arrivait, je lui ai repondu que c'était LE grand jour! Il n'y croyait pas pas du tout! Il m'a demandé si j'étais bien sûre d'avoir mal, et si j'avais mal pourquoi je n'étais pas à terre en train de pleurer??? (Aaah trop de films à base de femmes hurlantes sur le point d'accoucher!)

J'avais vraiment très mal aux reins, au ventre aussi ... mais surtout aux reins. J'ai pris un bain, des Spasfons ... mais les contractions étaient toujours là! Et comme elles étaient vraiment rapprochées, il était temps de partir!

Le 22 Janvier 2008

Il est 3h du matin ... et on arrive à la maternité!

La sage femme me demande ce qui m'amène à cette heure, je lui répond que je crois (oui 1er bébé) que j'viens accoucher. Elle non plus n'y croit pas, décidement! Loll

Elle m'ausculte. Mon col est dilaté à 3. Grande surprise de la sage femme! 

Moi, j'ai du mal à réaliser, mais wahouu c'est pour aujourd'hui!  

Elle me demande si je veux la péridurale, je lui répond que je pense la prendre, mais pas tout de suite, que je préfère attendre de ne plus supporter la douleur.

Elle me propose le ballon et invite mon chéri à me masser le dos! J'imaginais tellement souffrir le martyr, que je suis plutôt contente d'aussi bien gérer.

Je suis encore sur le ballon quand la SF revient et me dit que l'anesthésiste est dans le coin et que si je veux une péri, c'est maintenant ou jamais!

Ok! Je suis dilatée à 5. On m'installe, l'anesthesite arrive, pas très aimable, il vient de se réveiller, il a les cheveux ébouriffés, mon homme sort de la salle.

Je dois faire le dos rond, chose qui n'est vraiiiiment pas aisée quand on a un ventre énorme ...

Il me pique et ne veut pas attendre la fin de ma contraction pour le faire, il pose tout son petit bazar, me branche à la pompe, m'explique que ça va commencer à faire effet dans 15 minutes, que je peux appuyer pour avoir une dose tout les 1/4 d'heure, que ça se bloque automatiquement, etc ... etc ...

Finalement j'ai hâte de ne plus avoir mal.  

Tout le monde ressort. Mon homme revient. Je commence à me sentir mal, mais je ne parviens pas à lui dire.

Là, je perds connaissance, mon homme court chercher une SF, elle me fait une injection de je ne sais quoi, et j’reviens à moi.

Elle dit que c'est une une grosse chute de tension.

J’ai très froid, elle me met une couverture.

Et j’ai toujours mal, la péridurale ne fonctionne pas. Pourtant je ne fais qu’appuyer sur la pompe. Je finis par appeler pour leur dire. La sage femme  me prend pour une idiote en me demandant si j’ai pensé à appuyer?! Ben forcément je ne fais que ça depuis 1h! Mais que c’est pareil, aucunes améliorations, ça ne marche ni d’un coté, ni de l’autre. Elle me fait changer de position pour diffuser le produit.

J'appuie toujours sur la pompe ... mais rien ne se passe.

Une autre sage femme arrive, elle vérifie le cathéter en se disant qu'il a peut-être bougé. Elle appele de nouveau l'anesthesiste et ses cheveux sont toujours dans le même état et il est encore moins aimable. Effectivement, le cathéter n'est plus au bon endroit, voilà pourquoi ça ne fait pas d'effet. Il me repose la péridurale.

La sage femme prépare tout, mon homme ressort, cette fois, il a un peu peur de me laisser, mais il n'a pas le choix.

C'est reparti pour le dos rond, la piqûre, le catheter.  

Je me recouche et j'ai vraiment vraiment hâte qu'elle fonctionne cette péri!!!!!

Mon homme rentre, la sage femme est encore là, je me sens encore mal mais je n’arrive toujours pas à le dire (c’est vraiment bizarre cette sentation),je vomi et je perd de nouveau connaissance.

Même injection que précédement et je reviens à moi.

Les douleurs des contractions sont toujours là, elles ne me quittent pas. Je les sens dans mon ventre, dans mes reins. C’est horrible ...

Par contre j’ai vraiment très froid, je grelotte malgrès la couverture. La sage femme prend ma température, j’ai 40°C de fievre.

Elle me met une perf d’antibiotique.  

Je rappelle de nouveau la SF pour lui dire que j’ai mal, que la peri, elle ne fonctionne pas, que j’ai toujours aussi mal. De nouveau elle me fait changer de position  pour diffuser le produit.

 

A 8h, je suis dilatée à 8 et la sage femme perce la poche des eaux pour que le travail s’accelère.

Mon homme sort de la salle, il a besoin de prendre l’air, dans les couloirs il entend que "la fille de la salle 1, elle fait un peu de cinéma, etc ..."

Il me raconte ça en revenant, finalement je ne sais si c’est une bonne idée! Lol Parceque la fille de la 1, c’est moi! Et je vais être beaucoup moins gentille pour le coup ...

Je comprend qu’on ne me prend pas du tout au sérieux! Que j’ai beau dire que j’ai mal … mais personne ne me croit! 

J’supplie mon homme de m’emmener ailleurs, accoucher ailleurs ! Mais je ne réalise même pas que c’est impossible, j’ai l’impression que je peux sortir de là comme j’veux.

Les douleurs sont vraiment insuportables. Mais je continue d’appuyer sur la pompe, sait-on jamais … ça pourrait fonctionner cette fois. Tout les 1/4 d’heure j’appuie, même entre temps d’ailleurs, mais rien ne se passe bien sûr.

Pendant ma grossesse, je ne m'étais jamais imaginer qu'une péridurale pourrait ne pas fonctionner ... naïvement ...

Il est 10h et je suis dilatée à 10, la SF me dit que maintenant il faut que mon bébé descende dans le bassin, que ça prend au maximum 2h, que s'il ne le fait pas, ça se finira en césarienne.

Alors je me dis que ma fille doit être aussi gourmande que sa mère qu’elle naîtra pour 12h, pour manger! Alors je m’imagine souffrir encore 2h! Et qu’apres tout ira bien! 2h c'est rien ...  

La sage femme me redresse, pour faciliter la descente dans le bassin. La péridurale ne fonctionne toujours pas ... j'ai mal.

Je ne gère plus du tout les douleurs, je ne respire pas du tout comme il faudrait, j'essaye juste de me sortir de mon corps à chaque contractions ... Je pleure. Je suis épuisée. Je n'ai pas dormi depuis ... longtemps ... 24h.

Une sage femme vient vérifier l’avancement. On en est toujours au même point.

On me pose une perf d’ocytocine pour que les contractions s’intensifient pour permettre à ma fille de s’engager dans le bassin, toujours sans peridurale efficace.

Les douleurs sont encore plus horribles.

Je supplie mon homme de m’aider. Mais le pauvre il est impuissant, lui. Je supplie les sage femme d’avoir une césarienne, elle me disent que j’ai une péri, c’est déjà beaucoup.

Une sage femme pensant que je fais toujours autant de cinéma décide de me poser un capteur monito directement sur l’utérus, en passant par le vagin. Ca me fait mal!

Et là ENFIN, elles se rendent compte que je ne fais pas de cinéma, les contractions sont vraiment très fortes, qu’avec toute la dose de péri ( 2 seringues de la pompe ont déjà été changé … le produit est allé partout sauf là où il fallait), je ne devrais pas autant les sentir.

Je les supplie de me faire une cesarienne! Il est 12h! On m’avait dit 2h maximum pour la descente dans le bassin, qu'après c’est trop pour le bébé, etc …

Oui mais là, le bébé, il va bien, son cœur n’a pas l’air de trop souffrir de tout ça! Donc on continue!

J’dis que je ne pousserai pas quand eux, ils decideront que ce sera l’heure! J’veux une césarienne! 

J’ai des contractions toutes les minutes, qui doivent durer 45/50 sec … je n’ai que peu de temps pour me remettre entre chaque. Je n’en ai même pas le temps d’ailleurs.

Je n’arrive même plus à respirer. Je hurle. Et moi qui avait dit : Jaaaaaamaaaaaais je ne hurlerai! Ben tiens!

Je sens que j’ai très mal dans le dos, je sens mes os qui craquent. J’ai très mal au coccys. On me dit que c’est normal. Je les crois!

Vers 14h30, un autre anesthésiste qui m’entend hurler, me dit qu’on ne peut pas me laisser comme ca. Aaah je l’aime lui! 

Il décide de me reposer la péri.

J’ai peur de tomber dans les pommes de nouveau, mais au point où j’en suis …

Mon homme ressort.

Il faut refaire le dos rond, mais là avec des contractions aussi fréquentes, je n’y arrive vraiment plus. 4 personnes sont appuyées sur moi pendant que l’anesthesiste me pique. C’est horrible, j’ai mal, je hurle.

Parait qu’il m’a mis une bonne dose pour que ça aille mieux. Mais pour moi rien ne change ...

Déjà je ne tombe pas dans les pommes c’est déjà ca.

Mon homme est auprès de moi.

J’suis en position gynecologique, 2 sage femme sont à côté de moi aussi, le gynéco arrive et me dit qu'on y va!!

Et là, il me rentre deux trucs froids qui m’arrachent tout l'interieur, c’est donc ça les forceps …

Il tire une première fois de toute ses forces, je me redresse en hurlant, les sage femmes me recouchent aussitôt en paniquant!Je sens tout mes os craquer!! Il tire de nouveau, encore et encore. Et là, on me pose ENFIN ma fille sur le ventre! Nous sommes toujours le 22 Janvier (j’lavais diiiit!) , il est 15h05, apres 22h, elle est la! Elle pèse 3,990kgs (à l'écho des 32SA on m'avait annoncé un bébé de 3,200kgs à la naissance ...)

Je ne réalise même pas, mon homme me regarde et me dit : "Plus jamais!" Rien de plus ... 

Et je répond : "Plus jamais!"

Le gynéco me recoud, je sens tout (comme quoi … la péri … ), je crie (forcément! Pourquoi changer?!Lol)J’ai une déchirure, mais il ne me dit pas le nombre de point.

On me monte enfin dans ma chambre, je suis épuisée mais dès que je ferme les yeux je revis mon accouchement. Je pleure.

Le lendemain, je ne parviens plus à bouger, je me dis que c’est peut être normal d’avoir mal. Mais j'ai tellement mal partout, que je ne sais pas vraiment où j’ai mal précisément, mon dos, mon coccys, mes jambes, la déchirure ... je ne sais pas.

Je met 20 minutes pour passer de la position allongée à assise. Je ne mange plus, je ne dors plus, je souffre. Au bout de 2 jours, une gentille sage femme du service qui vient faire sa petite tournée, voit qu’il y a vraiment un truc qui ne va pas, elle fait venir un ostéopathe en Urgences. Et elle a bien fait, j’ai les 2 côtés du bassin déplacés, 2 vertèbres, le coccys et le sacrum de deplacés. Il ne peut pas tout remettre en place, il n’a jamais vu ça qu’il me dit! Mais heureusement ma fille n'a rien, elle!

Je n’ai pas réussi à allaiter puisque je n'était bien dans aucunes positions. 

Trois semaines plus tard, j'ai fait un oedème au niveau de la déchirure ... le sort s'acharne! Lol   

 

La naissance de ma fille, mon premier bébé a été le pire jour de ma vie alors que ca aurait du etre le contraire. Je ne lui ai pas donné naissance, on me la juste arraché ...  

Mais malgrès le "plus jamais", BB2 est quand même arrivé par la suite et même BB3 ... mais j'ai un bassin qui se déplace quand il en a envie.

4e0ee86c7b684700d49512a41ab707f6
100 pts

Commentaires

  • Nono Ça été un accouchement difficile, vraiment difficile. J'ai revécu à travers ton récit, la douleur de mes contractions et l'ocytocine et tout. Je n'avais pas de péri (par choix) et je suis restée bloquée à 8cm pendant 5h avec de l'ocyto. C'était horrible (http://lesptitsmwana.com/recits-accouchements/la-naissance-de-mon-bebe-noah) Je sens bien ta détresse. Merci d'avoir partagé ton récit. Et comment ça s'est passé pour les 2 suivants ?
    il y a presque 6 ans
  • craqui ton récit m'a fait ressortir plein de souvenir.. comme toi mon accouchement a était long et difficile(20h entre l'entrée en mat et l'accouchement)(avec forceps sans anesthesie).. énormement de souffrance pour moi mais aussi pour mon fils... j'ai mis plus d'un an a m'en remettre psychologiquement. car en plus des pbs médicaux je suis tombée sur une équipe qui ne m'a rien dit des pbs et m'a pas expliqué tout ce qui s'est passé! mon fils s'en ai remis assez vite (meme si on pense que son bras gauche a était casse pdt l'accouchement.) mais bon aujourd'hui tout va bien.
    il y a presque 6 ans
  • ecrire un commentaire

Articles traitant de sujets similaires

Preparation-accouchement

7 raisons de refaire une préparation à l'accouchement

Postpartum

Ces douleurs post-accouchement qui nous gâchent la vie